La Suisse censure L’Écho des Savanes

8 février 2009 par L.P.
  • Et pour combattre cette "pourriture sociale", il faudrait aller encore plus loin dans l’ignonimie ? Alleeeez ! Voilà un alibi bien facile pour avoir le droit de jouer les "salles gosses". Tout comme la peine de mort n’empêchera pas les meurtriers, la vulgarité graphique n’a aucun pouvoir sur la vulgarité sociale. Elle n’en est qu’un défouloir psychologique, la possibilité de vomir sa haine et son mal-être. Seuls l’exemple et l’action peut avoir un effet sur les hommes.
    L’erreur de la censure réside bien souvent dans la divulgation encore plus grande (comme ici ou avec le prophète) de ce que les censeurs (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.