Conférence de presse Tintin à Angoulême : La gaffe de M. Nick Rodwell

5 février 2009
  • Monsieur Rodwell devrait pourtant comprendre qu’il ne sert à rien de vouloir conserver les privilèges puisque le futur appartient aux idées nouvelles. Mais bon, il est enfermé dans ses certitudes parce qu’il a de l’argent.
    Claude de Saint Vincent a bien compris qu’il fallait continuer de faire vivre les héros de papiers après la mort de leurs auteurs. Qu’il fallait les faire évoluer tout en les respectant. Monsieur Uderzo qui est parti de chez Dargaud reconnaît lui-même, aujourd’hui, que cette vision est la plus adaptée pour des personnages populaires, des personnages qui deviennent le patrimoine (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD