Dimitri Bogrov - Par M. Festraëts & B. Bachelier - Ed. Gallimard, Coll. Bayou

6 février 2009
  • c’est moche, de critiquer da façon anonyme un premier album ! internet pousse à la lâcheté, à la médiocrité !
    En tout cas, merci, monsieur le critique minable, puisque grâce à vous j’ai acheté cet ouvrage et que je l’ai adoré. je crois que je vais l’offrir autour de moi.
    Merci aux auteurs pour ce bonbon empoisonné, merci pour les roses, les jaudes dorés, l’histoire d’amour et les incendies !
    Et quoi ? c’est grave de dire qu’on aime Pratt ? il y a tant de jeunes gens qui ne parlent que d’eux mêmes !
    Pratt ne faisait jamais de cases à l’aquarelle, ne touchait jamais aux pigments opaques, c’est joli que de (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.