Bastien Vivès : "Grâce à la caméra subjective, j’ai pu me concentrer exclusivement sur la fille que je voulais dessiner"

25 mars 2009 par Laurent Boileau
  • 136 pages en caméra subjective, il fallait oser le faire ! Après Elle(s) et Le Goût du chlore, Bastien Vivès continue d’explorer le sentiment amoureux. Rencontre avec celui qui a reçu l’Essentiel Révélation lors du dernier festival d’Angoulême.
    L’histoire de Dans mes yeux : Il la rencontre, un soir, dans une bibliothèque universitaire. Elle est étudiante, elle est séduisante, elle l’émeut immédiatement. Il va entreprendre de la conquérir, sans brusquerie, à pas comptés… De lui, on ne saura rien, ou presque. (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.