Bastien Vivès : "Grâce à la caméra subjective, j’ai pu me concentrer exclusivement sur la fille que je voulais dessiner"

26 mars 2009
  • Que dois-je déduire de votre déduction ? Que le film n’existe plus visible d’aucune façon ?
    J’aime bien quand les auteurs de BD parle de caméra. Je les imagine penchés au-dessus de leur table, dessinant avec un crayon d’une main et une caméra de l’autre. Pas facile à faire, faut vraiment être pro.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.