Sébastien et Marie Kerascoët : "Pour lire ’Jolies Ténèbres’, il faut supporter de pouvoir détester nos personnages."

30 mai 2009 par Nicolas Anspach
  • Marie et Sébastien Kerascoët se sont associés à Fabien Vehlman pour signer un conte cruel étrange, interpelant voire même désarçonnant. Des êtres s’échappent du cadavre d’une fillette récemment décédée pour vivre leur propre destinée aux abords du corps. Ceux-ci doivent survivre et cette petite communauté devient rapidement agressive.
    Pourquoi avez-vous créé Jolies Ténèbres un conte fantastique, étrange et nébuleux ?
    Marie Kerascoët : Cette histoire est née d’envies de dessin et du souhait d’aborder le conte (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.