Spirou et Fantasio : Une polémique vert-de-gris

11 juin 2009 par francois d
  • il n’en est pas de même pour Jijé, inquiété après la guerre, au point de passer près de six mois en prison, soupçonné de collaboration…
    cher Didier,
    une petite correction s’impose : Jijé a été interné, sans condamnation, sept semaines dans la caserne Bisman à Dinant, juste après la libération de la ville (le 7 septembre 1944) et ce, tout en continuant a dessiner ses planches (Spirou, Jean Valhardi et la fin de Christophe Colomb). Pour travailler dans le journal Spirou durant les années d’occupation, il était détenteur d’une carte de presse fournie par la Propaganda Abteilung à la demande de Jean Dupuis et (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.