Hugo Piette : "J’ai toujours eu envie de dessiner une ligne claire : c’est ce qui me correspond le mieux."

23 juin 2009 par Gill
  • Hugo Piette, c’est le symbole des erreurs à ne pas commettre pour le journal Spirou. Le symbole (grâce aux 4 couvertures) de ce vers quoi le mag semblait aller avant un très heureux revirement (à part Fuego). Un auteur qui est peut-être excellent pour d’autres lignes éditoriales, mais qui ne convient absolument pas pour un journal populaire. Pourquoi ne pas avoir cité son "chef d’oeuvre de vintagisme pseudo-moderniste" qu’est "Cravate" ?

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.