Thierry Groensteen : « Je pense que la quête de la respectabilité a été la plus forte. »

26 août 2009
  • On peut toujours couper les cheveux en quatre. 456 pages, 480 illustrations, pas moins de 9 pages où il est question de Pratt... Une histoire de la bande dessinée franco-belge et de la bande dessinée américaine comme il n’en existe pas d’autre. Deux volumineux chapitres complémentaires sur l’esthétique de la BD ("les maîtres du trait") et sur la technique, illustrés par des Italiens, des Espagnols, des Argentins, etc. Les illustrations sont tributaires, semble-t-il, des collections du musée d’Angoulême, qui détient des planches de Pratt, mais peut-être pas suffisamment belles ou représentatives de son (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD