Renaud Dilliès : "La musique a modifié ma manière de penser une image"

5 août 2009 par Sergio Salma
  • Je n’ai point affirmé que Renaud Dilliès utilisait sans exception la bande dessinée anthropomorphique . La chronique parle de ce livre -ci qui m’a renvoyé à Betty Blues évidemment. Les personnages qui sont debout, qui ont des imperméables ou des jeans , qui pensent et vivent toutes sortes d’aventures ( comme par exemple Lapinot, Blacksad ou Canardo) rejoignent bien cette veine héritée de la littérature. D’ailleurs , même pour frère Joyeux, on n’était pas loin puisque c’est une adaptation d’un conte de (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD