Les Passagers du vent : l’évènement choc de la rentrée

28 août 2009 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Cher Gill,
    Vous vous trompez lourdement. Les titres de Fleurus Presse commençaient certes leur déclin mais les ventes étaient très importantes. Leur taux d’abonnement faisait pâlir d’envie leurs concurrents Tintin et Spirou, eux-mêmes en déclin.
    Éditeur orienté particulièrement vers les adultes, Glénat avait publié les séries de Convard, Juillard et Bourgeon, originellement destinées aux ados, parce que c’était un moyen rapide de se faire un catalogue pas cher avec un matériel déjà financé par Fleurus, et qui plus est de bonne qualité. Filippini a été l’artisan de la conversion de ces auteurs vers le public (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.