Willy Lambil : "On parle bien plus d’un auteur qui vend 5.000 albums à la nouveauté que du nouvel album des Tuniques Bleues !"

13 novembre 2009 par GIHEF
  • Je n’ai jamais eu l’impression que le sieur Lambil ou son travail étaient dépréciés par la profession, mais une chose est sûre (et c’est très sincère) : si je fais de la bande dessinée aujourd’hui, c’est essentiellement grâce aux Tuniques Bleues, à des albums comme Blue Retro, Les Cavaliers du Ciel, Outlaw, Le David, les Déserteurs, et j’en passe...
    C’est bien simple, j’ai "appris à lire de vraies bd" (juste après Bob & Bobette donc) avec les Tuniques Bleues et Sammy.
    Et même si aujourd’hui, ces séries font figure de "dinosaures" dans le panel éditorial, j’éprouve toujours un immense respect pour messieurs (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.