Art Spiegelman & Françoise Mouly Grands Prix Soleil d’Or à Solliès-Ville

7 septembre 2009
  • qui fait néanmoins la part belle aux graphistes plutôt qu’aux raconteurs d’histoires.
    Mais l’un n’empêche melba, pour moi ils sont tout autant l’un que l’autre.
    Pourquoi faudrait-il faire moche pour que l’histoire semble intéressante ?

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD