Philippe Geluck : "Scott Leblanc est une série ’Canada Dry’ !"

20 octobre 2009 par François
  • Puisque Geluck se dit adepte du franc-parler, il acceptera certainement les quelques critiques suivantes :
    Je pense qu’un Hergé aurait renvoyé le pauvre Devig à ses chères études en lui conseillant de revenir le voir dans un dizaine d’années...
    Quant au scénario, un Goscinny (adepte on le sait des bons jeux de mots) n’aurait jamais signé de si pauvres et maladroits dialogues...
    Mais ce n’est qu’un avis, bien sûr.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.