Coyote : "c’était un vrai désir de ma part de faire Litteul Kévin en couleur"

18 novembre 2009
  • vous verriez que "une case" chez Coyote n’équivaut pas à "une case" chez Trondheim , que le travail fourni pour rendre vivant des personnages , équilibrer ses dialogues
    Eh oui, chez Trondheim c’est inné de rendre vivants ses personnages et d’équilibrer ses dialogues, ça s’appelle le talent, c’est bien là la différence entre un auteur qui a la grâce et un artisan laborieux (qui n’a jamais su se défaire de ses influences).

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.