Angoulême 2010 : Le grand dessein de Blutch

6 février 2010 par Oncle Francois
  • Pas du tout d’accord ni avec l’un, ni avec l’autre des deux ânes Onimes (allons bon, Monsieur Cornette va t’il me suspecter de zoophilie sous le prétexte de ce jeu de mots innocent ? Bizarre conception de l’humour...). J’explique donc mon désaccord. C’est que Blutch est un auteur brillant et modeste. Brillant parce qu’il peut se permettre de changer de style comme de chemise, et que ces livres sont drôles ou émouvants. Et qu’il a influencé malgré lui une floppée d’artistes malhabiles, en manque d’inspiration ou qui se cherchent (là c’est Menu qui le dit dans Technik’Art). Et modeste, parce qu’il a emprunté (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD