Jean-Marc Thévenet met le FIBD en difficulté et réclame 290.000€ au Festival

25 août 2007 par bib
  • Le capitalisme est invoqué ici à tort, une personne demande réparation du préjudice en argumentant son dommage.
    Si les auteurs ne veulent pas passer par les "grands" éditeurs, ils n’ont qu’à s’autoproduire.
    Discours facile me direz-vous, sans doute, mais si le système était aussi intenable, cela ferait longtemps qu’il serait tombé.
    Si l’organisation du festival d’Angougou doit tomber, hé bien qu’elle tombe !
    Et reconstuisons un festival mieux pensé.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.