Come back

4 juin 2008
  • Sans le Club Dorothée, pas de Dragon Ball Z, de Chevaliers du Zodiaque, de Ken le survivant, Nicky Larson, etc etc...
    Elle est au contraire avec son émission un des véhicules (le plus important médiatiquement) de l’arrivée massive des mangas et animes en France.
    La génération Albator/Goldorak a les nuits gloubi boulga, je vois pas pourquoi on devrait priver la génération Dorothée de ces moments nostalgie, qui ne parlent certe qu’à elle :)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD