Ronan Lancelot brocarde « Le Monde »

8 juin 2008
  • Moins calamiteux que de nombreux albums contemporains pour lesquels on ne fait pas toute une histoire.
    Le dessin réaliste est passé de mode pour certains, alors cela les froisse parce qu’ils n’ont pas eu le courage de travailler ou d’abandonner quand ils se sont découverts médiocres.
    Dans ce cas, c’est sûr, mieux vaut cracher sur les bons dessinateurs que sur soi-même.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.