Sans vouloir sembler exigeant, je regrette que l’article ne soit pas illustré

5 octobre 2008 par François Pincemi
  • d’une ou deux cases (voire une page entière) qui nous auraient permis de mieux de nous rendre compte du travail de Taymans. Un peu comme Juillard ou Benoit sur Blake et Mortimer, il essaie de perpétuer l’oeuvre de grands créateurs, mais dans deux registres différents : le réalisme en ligne claire de Martin,et l’humour animalier à la Macherot (grand auteur des années soixante qui vient hélas de nous quitter). Cet auteur ambidextre (j’oublie sa Caroline Baldwin !!)éprouve du respect pour l’oeuvre de ses glorieux ainés, je recommande donc la lecture de ces (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.