Un traducteur de Hentaï condamné pour possession de dessins pédophiles

10 août 2010 par S.Rosse
  • Le point sur la différence de traitement entre le dessin sur papier et le dessin numérique est extrêmement important.
    Tout à fait. Mme Leijonhufvud démontre par ailleurs l’ambivalence de ce jugement : à un journaliste du grand quotidien "Dagens Nyheter" -qui avance pertinemment le fait que certaines productions Hentaï, sous le couvert d’être des oeuvres dessinées sont des photographies retouchées digitalement de personnes réelles- celle-ci répond : "Il s’agit alors de victimes réelles, dans ce cas le crime devrait être jugé selon nos lois contre la prostitution et d’actes sexuels sur (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD