Angoulême 2012 : Erik Arnoux : "Pourquoi je ne vais pas à Angoulême"

16 janvier 2012
  • quelques dizaines d’albums en plus sur lesquels il ne touchera rien parce que payé en avances sur droits, et qu’ilo sait d’expérience que ses revenus liés aux albums ne dépassent pas les avances sur droit...
    cela fait un gros investissement en temps en et argent (tous les faux frais...) pour ne rien gagner de plus.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD