Angoulême 2012 : Erik Arnoux : "Pourquoi je ne vais pas à Angoulême"

16 janvier 2012
  • Je souhaite sincerement que l’avenement du livre numérique et de l’auto-édition numérique puisse les aider à être + libres, mieux rémunérés...
    Le souhait est joli, mais c’est l’inverse qui risque d’arriver, moins libre (les plateformes ont déja montré leur désir de censure, et c’est elles qui imposent le prix de ventes) et moins rémunéré (pourcentage ridicule sur un prix encore plus ridicule).

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD