Le Grand Jury du Festival de la bande dessinée d’Angoulême stupéfait "par la cruauté et la vulgarité de la cérémonie"

2 février 2016 par Un auteur
  • Suivez les réseaux sociaux ! J’ai lu plusieurs fois que les éditeurs était choqués par cette fausse joie...
    Angoulême c’est les petites polémiques écran de fumée qui écarte le problème plus profond de la profession. La pauvreté galopante de ce métier.
    Alors, on se focalise sur des petits problèmes qu’on gonfle savamment (sexisme, choix du grand prix, breloques du ministère,faux prix etc ).
    Houhou, amis auteurs, vous savez que les éditeurs ont fait 65 millions de bénéfices (et pas chiffre d’affaire !)l’année 2015 ??? Vous savez qu’on se fait avoir jusqu’à l’os et que notre docilité indécrotable va nous tuer (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.