Après plus de 40 ans d’abstentionnisme, Alan Moore votera pour le parti travailliste en décembre prochain !

26 novembre 2019 0 commentaire

Nous vivons décidément des temps bien troublés. Alors que les populations se soulèvent aux quatre coins de la planète, que l’obscurantisme et l’ultra-libéralisme font reculer des droits chèrement acquis des années durant et tandis que les changements climatiques nous menacent, Alan Moore, le mage de Northampton qui a rendu populaire le masque de Guy Fawkes, aujourd’hui repris par Anonymous, annonce qu’il votera pour la première fois depuis plus de quatre décennies.

Anarchiste invétéré ayant déchiré son passeport, vivant reclus dans sa ville qu’il tient pour le centre tellurique de sa spiritualité, Alan Moore s’est toujours montré très corrosif envers notre société. De Watchmen à V pour Vendetta, ses œuvres interrogent bien souvent les dérives du monde, les politiques de nos dirigeants, l’injustice sociale et les totalitarismes.

Considéré comme une personnalité "anti-système", l’auteur avait d’ailleurs coupé tous les ponts avec les grands groupes de l’Entertainment comme Marvel et DC Comics et leurs séides hollywoodiens. Il refuse en particulier que son nom soit rattachés aux adaptations cinématographique ou télévisuelles de ses œuvres par ces puissantes compagnies.

Après plus de 40 ans d'abstentionnisme, Alan Moore votera pour le parti travailliste en décembre prochain !
Masques anonymous en Turquie en 2013.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Ce n’est donc pas sans surprise que l’on apprend via les réseaux sociaux que l’auteur de Killing Joke votera en décembre prochain au prochaines élections législatives anglaises après plus de 40 ans d’abstentionnisme. Comment expliquer ce revirement ? Personne d’autre ne saura le faire mieux qu’Alan Moore :

« C’est quelque chose que vous ne voyez pas tous les jours : un anarchiste assorti d’une une aversion pour Internet qui annonce sur les réseaux sociaux qu’il votera pour le parti travailliste aux élections de Décembre. Mais nous vivons des temps sans précédents.

Je n’ai voté qu’une seule fois dans ma vie, il y a plus de quarante ans, étant convaincu que les dirigeants ne profitent surtout à personne d’autre qu’eux-mêmes. Cela dit, certains dirigeants sont incroyablement malveillants et catastrophiques et doivent être combattus avec la plus grande énergie par tous les moyens disponibles. Tout simplement, je ne crois pas que quatre années de plus de ces parasites rapaces et souriants de la droite nous laisseront une culture, une société ou un environnement dans lesquels nous aurons le luxe d’imaginer des alternatives.

Le monde misérable dans lequel nous vivons à l’heure actuelle n’est pas un infortuné coup du destin : c’était une décision économique et politique, prise sans consulter l’énorme population humaine qu’elle affecterait de la manière la plus drastique. Si c’était le cas autrement, si nous préférerions un avenir que nous pouvons appeler chez nous, alors nous devons cesser d’appuyer - même passivement - ce programme conservateur affamé et insatiable avant qu’il nous dévore avec nos enfants comme dessert.

Bien que mon vote soit principalement contre les conservateurs plutôt que pour les travaillistes, j’observe que le manifeste actuel du parti est la série de propositions la plus encourageante que j’ai jamais vue de la part d’un grand parti britannique. Bien que ce soit une période extrêmement compliquée et que nous ne sachions pas quel chemin nous devrions suivre, je dirais que celui qui nous éloigne de l’iceberg est le pari le plus sûr.

Si mon travail a eu une signification pour vous au cours des années, si la façon dont vous vivez actuellement vous fait craindre tout ce que vous appréciez, rendez-vous le jour du scrutin et faites entendre votre voix avec un vote contre ce piétinement sans cœur. de la sécurité, de la dignité et des rêves de tous.

Un monde que nous aimons compte sur nous. »

Pour faire sortir le génie anglais de sa réserve, la situation doit être encore plus grave que nous ne l’imaginions.

« Ils prétendent que leur travail est de construire un paradis alors que leur paradis est peuplé d’horreurs. Peut-être que le monde n’est pas fait. Peut-être que rien n’est fait. Une horloge sans artisan. C’est trop tard. Cela a toujours été, et sera toujours… trop tard. » Dr. Manhattan, Watchmen

VS

En médaillon : Moore par Frank Quitely. DR.

Voir en ligne : Source : The Independant

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?