Décès de Francisco Hidalgo

28 juillet 2009 0 commentaire

Né le 17 mai 1929 à Jaen en Andalousie, Francisco Hidalgo est décédé samedi dernier à Paris à l’âge de 80 ans.

Avant de se consacrer à la photographie à partir de la fin des années 60, il avait fait carrière comme dessinateur de bandes dessinées.

Il avait étudié les beaux-arts à Madrid puis à Barcelone, avant de compléter sa formation aux Beaux- Arts de Paris !
Il publia sa première bande dessinée (La secta de Tong Khan) en 1943 à l’âge de 14 ans. Il collabora ensuite à de nombreuses revues espagnoles (Coyotte, Victoria, …) et travailla à plusieurs reprises avec le scénariste Victor Mora (Doctor Niebla en 1948, Angel Audaz [1], Al Dany en 1953). Il émigre en France en 1954 et va alors être édité dans les grands illustrés de l’époque : Vaillant (reprise de Bob Mallard sur des scénarios de Jean Sanitas en 1955, Teddy Ted avec Jacques Kamb en 1963), Spirou (Oncle Paul), Pierrot (Zalta el libertador en 1955), Coeurs-Vaillant (où il crée Blason d’Argent en 1957 avec Jean -Marie Pelaprat), Lisette, Bayard, … Il participe ensuite à Pilote (de 1962 à 1966 avec Luc Lancier et Éric Murat), Chouchou (Pat Patrick en 1964/1965 avec Jean-claude Forest au scénario) et Record (Jack de Minuit avec Jacques Lob dès 1962 puis Michel Fordan de 1965 à 1969).

Décès de Francisco Hidalgo
Teddy Ted, Eric Murat, Al Dany

Dans les années 1970 et 1980, il devint un photographe célèbre, connu pour ses livres sur des villes telles que Madrid, New York, Londres, ou Venise, et son livre sur l’Or du Pérou. Au cours de ces années, son travail a été exposé dans de nombreuses galeries à Paris, Madrid, New York, Londres, Tokyo, Amsterdam, Hong Kong… Il travailla pour divers organismes et des banques d’images comme Image Bank ou Getty Images. Au cours de sa carrière, il reçut plusieurs prix comme celui du meilleur livre photo au festival d’Arles en 1976 ou encore l’Obélisque d’or au salon mondial Photokina à Cologne en 1974.

(Eric Murat) Début de l’épisode : "L’homme au casque d’or", dans Pilote numéro 257 (1964)

FB

[1Paru en français chez Artima.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?