Denis Sire (Métal Hurlant, Dennis’Twist) est décédé.

16 janvier 2019 3 commentaires

Nous venons d’apprendre le décès du dessinateur Denis Sire à l’âge de 65 ans, notamment célèbre pour sa participation à Métal Hurlant.

Le dessinateur motard débute dans Métal Hurlant en 1976 sous la direction de Jean-Pierre Dionnet et Philippe Manoeuvre. Il oeuvrera dans les pages de la revue jusqu’en 1986. Sire a aussi publié plusieurs albums, notamment chez les Humanoïdes Associés.

Mais l’artiste originaire de Saint-Nazaire est aussi célèbre pour avoir fondé le groupe de rock Los Crados, qui deviendra par la suite Dennis’Twist, un groupe composé d’auteurs de bande dessinées travaillant tous chez les Humanoïdes Associés. On y retrouve ainsi Dodo, Vuillemin, Jean-Claude Denis, Doc Guyot, Philippe Poirier, Marie Jo, Michèle et Frank Margerin, un ami de longue date de Denis Sire avec qui il a plusieurs fois collaboré.

Nous adressons nos plus sincères pensées aux proches de l’artiste. Merci pour tout Denis.

Denis Sire (Métal Hurlant, Dennis'Twist) est décédé.
Denis Sire en octobre 2011
Photo : Didier Pasamonik
Bois Willys, l’une des séries les plus célèbres de l’auteur
© Humanoïdes Associés
Menace Diabolique premier album de Denis Sire publié en 1979
© Humanoïdes Associés
et Baron d’Holbach, sa dernière oeuvre publiée en 2013
© Zanpano Edition
Le fameux Dennis’Twist
L’artiste est aussi célèbre pour ses Pin-Up
© Denis Sire

VS

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Salut Denis
    16 janvier 21:00, par Kovacs

    Je suis triste d’avoir perdu un ami avec lequel j’ai autant de souvenirs ! Incontrôlable et imprévisible, on te le pardonnait car tu avais un tel talent, que ce soit pour dessiner des engins mythiques ou des femmes sublimes.
    Fait chier Denis. Vraiment ton rire résonne encore.

    Répondre à ce message

  • Que dire lorsque l’on a un Ami qui s’en va de cette façon ? Avec Denis et les Copains de l’ACAB, nous partagions cette même passion pour les mécaniques obsolètes. Souvenir d’un Paris-Lyon pour se rendre à Epoq’auto, des piques niques en bord de Marne, des réunions épiques chez Malik. Le rideau est tiré et pourtant le spectacle doit continuer, mais il y manquera ses dessins qui annonçaient nos rassos à Bagnolet. Salut mec, on t’aimais bien tu sais......

    Répondre à ce message

  • Salut Denis, content d’avoir croisé ta route, c’était un plaisir d’échanger avec toi devant un grand prix, avec l’ami houblon et sa copine marie-jeanne. RIP mon pote, je te souhaite de rêver éternellement de toutes ces belles montures...

    Répondre à ce message