Futuropolis : La collection 32, c’est fini.

27 octobre 2006 11 commentaires

Sébastien Gnaedig , Directeur de Futuropolis et Luc Brunschwig, Directeur éditorial de la collection 32, annoncent la fin de la collection 32. Ni le concept feuilletonesque des albums,ni les prix attractifs n’ont réussi à séduire le public.

Depuis quelques mois déjà une rumeur circulait dans les librairies et malheureusement pour cette initiative éditoriale, les superbes albums souples, grand format, ne seront plus édités.
Cette nouvelle montre encore les efforts que les éditeurs doivent fournir pour rencontrer leur public. Celui-ci noyé dans la masse des nouveautés, semble déjà désabusé par ce concept éditorial.

Toutefois, il apparaît que les récits en cours ne sont pas abandonnés pour autant et devant l’enthousiasme et la volonté des auteurs, l’équipe de Sébastien Gnaedig, travaille sur leur prochaine parution dans un autre format.

En janvier 2007, une nouvelle présentation pour les récits publiés dans la collection 32 verra le jour. Dans un communiqué, Sébastien Gnaedig et Luc Brunschwig [1] soulignent : « Adaptées au rythme et au style de chaque histoire et de chaque auteur, elles permettront de retrouver dans des formats différenciés, en 64 pages ou en 96 pages et reliure cartonnée, les 7 récits déjà commencés (ainsi que ceux à venir) ».

Les épisodes 3 du Monde de Lucie et l’épisode 2 de London Calling paraîtront en tirage limité sous leur forme initiale. Les lecteurs de ces séries n’auront donc pas à acheter l’album cartonné classique qui regroupera les premières parties de ces histoires.

L’épisode 1 de Holmes, en cours d’impression lorsque cette décision a été prise, sortira ce 23 novembre prochain. «  Dans ce cas précis il s’agit d’une authentique avant première avant l’album de 64 pages qui sortira à la rentrée 2007 », soulignent les responsables éditoriaux de Futuropolis.

Le format cartonné classique devrait avoir plus de succès.

MM + NA

Voir en ligne : Le site de Fururopolis

[1Qui est renconduit dans ses fonctions de responsable éditorial chez Futuropolis

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
11 Messages :
  • > Futuropolis : La collection 32, c’est fini.
    27 octobre 2006 16:21, par PPV

    Voyons cela comme une opportunité pour que les meilleures histoires de l’ex collection 32 se retrouvent dans un format plus digne de leur qualité intrinsèque.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Rom le 27 octobre 2006 à  22:56 :

      Content d’apprendre qu’il y a des formats dignes...

      Répondre à ce message

    • Répondu par Gino le 28 octobre 2006 à  12:03 :

      Un format digne. Quelle horreur d’entendre ça.
      Le rejet du lecteur face au non-cartonné ne cesse de m’étonner.
      Rappelons que Watchmen a été originellement publié en 12 fascicules sur du sale papier. Je devrais en conclure que ce whef d’oeuvre n’a pas été publié dans un format digne, selon cette théorie.
      Et pourtant, c’était le format de publication le plus adapaté au thème, au contenu et au rythme de la bande.

      Le problème de 32 est peut-être que les auteurs n’étaient pas complètement à l’aise avec ce découpage (sans doute arbitraire) de 32 pages. Et vu l’empressement de republier les histoires dans d’autres format, les éditeurs semblent accréditer cette thèse.

      Répondre à ce message

      • Répondu par luc Brunschwig le 28 octobre 2006 à  13:14 :

        Non, ce n’est pas un problème des auteurs avec ce format, tout au contraire, la première des questions qu’ils m’ont posé en apprenant l’arrêt du format 32 était de savoir si ils pourraient continuer de travailler sur des "chapitres" de 32 pages... De plus, nous ne cautionnons pas un échec de ce format d’écriture, nous constatons un rejet massif du contenant qui ne permet pas des ventes à la hauteur de la qualité des projets s’inscrivant dans la 32. D’où l’obligation de revenir à des formats plus adaptés aux habitudes du public.
        Pour ne donner qu’un exemple, le HOLMES de Cécil et moi-même, attendu par beaucoup comme un événement n’a eu droit qu’à une prise de commande de 6.000 ex. ce qui prouve largement que les titres n’étaient pas traités par les libraires pour leur contenu mais pour leur contenant, qui ne leur convenait pas.

        Répondre à ce message

        • Répondu par tomz le 29 octobre 2006 à  13:30 :

          vraiment dommage ..j’adherai totalement au concept...bon courage pour la suite messieurs.

          Répondre à ce message

        • Répondu par DéGé le 30 octobre 2006 à  12:56 :

          Je n’ai découvert cette collection qu’il y a peu, lors de la présentation de Holmes (grâce à Canal BD entre autre).
          Cet album est déjà réservé chez mon libraire. Je ne suis pas rebuté par la reliure brochée telle qu’elle est conçue car particulièrement solide. Surtout, j’ai découvert que cette collection utilise un papier comme je les aime, loin de ces glacis plus blanc que Bonux et qui vous écorchent les yeux avec leur reflets lumineux parasites.
          Avec plus de 4000 albums qui sortent par an, il y avait un risque que ce concept soit noyé dans la masse et que même le prix n’attire pas l’oeil.
          Est-ce que c’est ce qui s’est produit !
          Sortie d’un produit standard cette collection a-t’elle été bien promue par le réseau des libraires..?

          Répondre à ce message

        • Répondu par Marc-André le 7 novembre 2006 à  11:17 :

          Les 3 tomes de "L’idole dans la bombe" achetés à limoges, c’est moi !
          Plus sérieusement, l’idée était bonne, le format était sympa, la réalisation parfaite et le prix courageux...
          Mais si vous voyiez comment ils nous calaient ça en Librairies, FNAC etc...!
          Y’a trop de bouquins !

          Répondre à ce message

  • > Futuropolis : La collection 32, c’est fini.
    27 octobre 2006 21:31, par Benoît Pire

    C’était pourtant une bonne idée de présenter une BD "intelligente" de qualité à prix trés raisonnable. A l’heure du "péril jaune", toute initiative d’initier un nouveau public à la BD franco-belge est bonne à prendre.

    Répondre à ce message

    • Répondu par François Boudet le 28 octobre 2006 à  10:16 :

      Personnellement j’aimais beaucoup le format et le papier. Le prix était modique également. C’est vraiment dommage.

      Répondre à ce message

  • > Futuropolis : La collection 32, c’est fini.
    2 novembre 2006 23:38, par Gilbert Pinos

    Quand cette collection a-t’elle était lancée ? Il y a 6 mois, non ? Je suis un peu surpris par la rapidité de cet abandon. D’autant que les éditions Futuropolis avaient l’habitude de défendre bec et ongles une bande dessinée de création, résolument audacieuse. Ce qui implique que ces productions ne soient pas toujours immédiatement rentables (si je ne m’abuse, la collection marracas paraissait largement à perte).
    Ah bon, ce n’est pas le même futuropolis ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par fabrice le 7 novembre 2006 à  23:02 :

      bonsoir
      vous savez ce n’est plus le Futuro de Robial et à l’époque il n’y avait pas surproduction de titres cela ne m’étonne pas de l’arret il y aura d’autre "mort" en 2007
      cordialement

      Répondre à ce message