Japan Expo 2014 – Premières impressions

2 juillet 2014 0 commentaire

Japan Expo 2014 présente deux particularités par rapport aux éditions précédentes : le Comic Con a disparu des halles de Villepinte et la convention, rallongée, se tient désormais sur cinq jours.

En ce mercredi, nouveauté donc de 2014, l’affluence semble avoir été au rendez-vous. Pas la foule immense et débordante mais déjà les fans, mobilisés et déguisés, suffisamment nombreux pour pleinement faire vivre le gigantesque espace de Japan Expo.

Les retours que l’on a pu avoir de certains éditeurs sont, commercialement, positifs pour cette première journée. Il paraît même que dès le matin il fallait faire la queue une bonne demi-heure pour acquérir ses figurines chéries sur le stand Good Smile Company !

L’espace laissé vacant par le Comic Con apparaît largement investi par les exposants présents. Le jeu vidéo se taille la part du lion, multipliant les scènes dédiées aux éditeurs et à certains jeux emblématiques. Parfois de manière trop bruyante et c’est vraiment un peu dommage. Notre sympathie en particulier à nos amis d’Ankama coincés derrière l’espace Nintendo, effroyablement assourdissant. Mais le véritable regret que l’on peut éprouver correspond à la partie amateur, qui semble elle réduite à la portion congrue.

Au cours des journées suivantes, nous reviendrons plus en détails sur certains stands d’éditeurs qui ont fait un joli effort d’habillage, comme le temple installé chez Kana pour célébrer Save me Pythie d’Elsa Brants, sur l’exposition des 15 ans de Japan Expo, très réussie, ou encore sur la partie dédiée à la culture du Japon séduisante. En attendant les inévitables surprises et rencontres que nous réserve cette édition de Japan Expo.

AP (photos également)

Japan Expo 2014 – Premières impressions
Des rencontres
Un exemple de stand de jeu vidéo, avec un speaker pour faire l’animation
Car l’on peut aussi, simplement, prendre un manga et le lire à Japan Expo
Inquiétante étrangeté ? Pas vraiment si vous êtes familier des lieux

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?