La ville de Montreuil crée le Prix Tignous du dessin de presse politique francophone

13 janvier 2017 0 commentaire

Le vendredi 6 janvier, et donc presque deux ans jour pour jour après l’attaque contre la rédaction de Charlie Hebdo, la municipalité de Montreuil et l’hebdomadaire Marianne ont lancé le Prix Tignous du dessin de presse politique francophone. Tignous était un habitant engagé de la ville de Montreuil et dessinait régulièrement pour Marianne. Il s’agit donc de lui rendre hommage, mais aussi de prolonger son engagement et son travail.

La ville de Montreuil crée le Prix Tignous du dessin de presse politique francophone
Bernard Maris, Georges Wolinski, Jean Cabu, Charb, Tignous, Honoré.
Photo DR

Le Prix Tignous est ouvert à tous les dessinateurs professionnels de plus de 18 ans ayant publié dans la presse francophone au cours de l’année précédente. Ainsi, pour participer à l’édition 2017, les artistes devront envoyer leur dessin entre le 1er février et le 30 avril 2017. Une statuette, représentant un des personnages dessinés par Tignous, sera ensuite remise au lauréat. Le Prix sera décerné lors d’un événement qui se tiendra au printemps 2017.

Patrice Bessac, maire de Montreuil, souhaite également "transformer la douleur en action et la peine en générosité". C’est pourquoi est créée en même temps que le Prix une "Bourse Tignous". Celle-ci permettra à la ville de soutenir le travail d’un jeune artiste de Montreuil. Fondée sur un concours de dessin sur le thème "Arts & cultures en liberté", la bourse sera accordée à un Montreuillois âgé de 18 à 25 ans. Le gagnant sera récompensé d’une bourse d’un montant de 1 000 euros et pourra aussi profiter d’un accompagnement artistique. Ses œuvres seront enfin exposées au Centre d’art contemporain de Montreuil (Le 116) pendant la saison 2017-2018.

Le jury du Prix et de la Bourse Tignous est composé de Chloé Verlhac (présidente du jury, veuve de Tignous), des dessinateurs et caricaturistes JY, Faujour, Gros, Aurel, Catherine et Besse, d’Alexie Lorca (adjointe au Maire de Montreuil en charge de la Culture) et d’André Ciccodicola (ex-directeur de la rédaction de l’Humanité Dimanche et actuel conseiller éditorial du journal municipal de Montreuil). De plus, un ou une jeune montreuillois(e) ainsi qu’une personnalité montreuilloise seront désignés chaque année par la municipalité.

Tignous dans la salle de la rédaction de Charlie-Hebdo
Photo:D. Pasamonik

FH

Voir en ligne : A lire sur le site de la mairie de Montreuil

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?