Le « French Spawn » complimenté par Todd McFarlane.

20 janvier 2004 0 commentaire

Le jeune dessinateur Aleksi Briclot est verni. Non seulement son album « Spawn, Simonie », sur un scénario d’Alex Nicolavitch, sort en album cartonné chez Semic ce mois-ci, mais il fait simultanément l’objet d’une édition aux Etats-Unis et, à ce titre, les honneurs du site officiel des Mcfarlanomaniaques, Spawn.com.

L’intrigue se passe à Paris, of course, et notre homme de couleur à la face burinée y croise les services secrets français. « Semic et moi nous nous connaissons depuis longtemps, commente Todd McFarlane qui doit cette idée au directeur éditorial de Semic, Thierry Mornet. Quand j’ai vu l’histoire et le graphisme qu’ils me proposaient, je n’avais aucune raison de refuser. J’ai été séduit par la consistance et la profondeur du dessin comme du scénario. Ils sont à la fois très personnels et conformes à l’idée que nous nous faisons de ce que doit être l’univers de Spawn. » Voilà une déclaration qui a tout l’air d’être une bénédiction de la part du créateur du Général des Enfers.

DP

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?