Rencontres d’Aix 2015 : La Flandre en pôle position

15 avril 2015 0 commentaire

Aix-en-Provence aime les Flamands et cela semble réciproque. Après avoir fait un triomphe à Herr Seele en 2013, lui offrant à occuper rien moins que l’atelier de Cézanne, voici que la galerie gothique du Musée des tapisseries d’Aix en Provence s’offre à Steve Michiels.

Steve qui ? Bon, peu d’entre vous connaissent. Il a publié chez Fremok Crépuscule civil en 2013, un album où l’on découvre son personnage de chauve ingénu doté d’un tarin pas possible. Il vit des aventures absurdes et surréalisantes cousines du Cowboy Henk de Herr Seele.

Cette filiation n’est pas un hasard : Herr Seele a étudié à l’Académie des Beaux-Arts de Gand où il a rencontré son complice Kamagurka il y a près de quarante. Une académie où Steve Michiels enseigne et où il a eu comme élèves Brecht Evens et Brecht Vandenbroucke, deux des auteurs les plus hype de la nouvelle génération des illustrateurs flamands, publiés chez Actes Sud et représentés par la Galerie Martel à Paris.

Son exposition s’intitule : "Pourquoi on ne rit pas avec Steve Michiels" et présente ses travaux dans leur diversité : dessin de presse, bande dessinée, courts-métrages, grandes toiles, céramiques... C’est foisonnant, souvent drôle, en dépit du titre de l’expo et sans complexe.

À l’inauguration, Herr Seele, Brecht Evens et Brecht Vandenbroucke étaient venus le soutenir. Aix-en-Provence waar Vlamingen thuis zijn... (Aix, là où les Flamands sont chez eux...)

DP

Rencontres d'Aix 2015 : La Flandre en pôle position

Trois flèches de "L’Ecole de Gand" : Brecht Vandenbroucke, Brecht Evens et Steve Michiels, deux élèves et leur prof.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)
Herr Seele, évidemment présent.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?