300 millions d’exemplaires en circulation au Japon pour One Piece : qui dit mieux ?

1er novembre 2013 0 commentaire BD d’Asie

Aujourd’hui 1er novembre 2013 sort au Japon le tome 72 de la série One Piecedont vous pouvez découvrir les premières planches ici – shônen d’Eiichiro Oda débuté en 1997 et édité en France chez Glénat. Le Comic News de novembre, revue en ligne dédiée aux publications de Shueisha, annonce qu’à cette occasion la barre des 300 millions d’exemplaires en circulation aura été franchie pour l’ensemble de la série, sur le seul territoire japonais !

Manga de tous les records, avec des premiers tirages qui affleurent depuis quelques volumes les 4 millions d’exemplaires, One Piece a d’ores et déjà détrôné Dragon Ball sur le marché japonais et est en train de s’imposer au niveau international. La série narre les aventures de Luffy, pirate parti sur des mers fabuleuses à la conquête d’un légendaire trésor qui donne son titre au manga.

À 38 ans, Eiichiro Oda apparaît déjà comme l’un des mangakas les plus importants de l’histoire du médium. Son influence, déjà perceptible sur l’Archipel, se révèle également manifeste lorsque l’on regarde la production actuelle de la scène franco-belge : on ne compte plus séries et auteurs, des Légendaires à Boulet, qui depuis quelques années font référence à l’œuvre ou rendent hommage à l’artiste.

300 millions d'exemplaires en circulation au Japon pour One Piece : qui dit mieux ?
Couverture du tome 72 de One Piece
© Eiichiro Oda / Shueisha

Ces chiffres phénoménaux sont d’autant plus intéressants pour nous aujourd’hui qu’ils font échos à ceux associés à la sortie d’Astérix chez les Pictes : mise en place colossale, campagne publicitaire puissante, événement majeur sur la scène de la bande dessinée, qu’il s’agisse de l’espace franco-belge ou du Japon. Astérix étant la BD franco-belge la plus vendue au monde.

Quelques éléments de comparaison peuvent alors être relevés, pour être ensuite mieux relativisés – chacun pourra soulever les divergences de fond qui distinguent les modes de production de la BD franco-belge et du manga. Tout en ayant en mémoire le traitement qui a pu être fait ici du débat « franco-belge contre manga » né autour du dernier épisode d’Astérix, Le Ciel lui tombe sur la tête : chronique, analyse de la polémique et interview d’Uderzo à ce sujet.

Si l’on en croit les chiffres publiés dans le journal Le Monde Astérix a vendu depuis sa création en 1959 130 millions d’exemplaires en français des 35 albums parus, pour un total, avec le marché international, de 350 millions. Mis en regard, les 300 millions d’exemplaires en circulation uniquement au Japon de One Piece, série qui n’a que 16 ans, impressionnent d’autant plus.

Après le semi-raté Toriyama cette année à Angoulême, espérons que les membres de l’Académie des Grands Prix sauront saisir l’occasion, dans quelques années, lors de la fin de la série, de récompenser son créateur. Et pour cela souhaitons qu’ils aient tous eu d’ici-là la curiosité de la découvrir !

AP

Luffy déguisé en en vieux gladiateur afin de participer incognito à une joute dans un Colisée !
© Eiichiro Oda / Shueisha

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.