Anent – Nouvelles des Indiens jivaros – Par Alessandro Pignocchi - Steinkis

28 mars 2016 0 commentaire

Au cœur de la jungle amazonienne, les Jivaros Achuar maintiennent un lien essentiel avec la nature, conversant quotidiennement avec les plantes, animaux et esprits grâce à de petits poèmes fredonnés à voix basse ou récités mentalement : les anent… Du moins en était-il ainsi à la fin des années 1970, lorsque Philippe Descola, élève de Lévi-Strauss, passa trois ans dans cette communauté encore libre. De cette expérience, il en tira un livre : Les Lances du crépuscule.

Pour le jeune Alessandro Pignocchi, chercheur en science cognitive et auteur de bande dessinée avec ce premier ouvrage, ce livre est une référence ultime. Espérant lui aussi récolter des anent, il part sur les traces de Descola dans cette communauté d’Amazonie.

Anent – Nouvelles des Indiens jivaros – Par Alessandro Pignocchi - Steinkis

Nous suivons dans ce très bel album, tantôt carnet de voyage personnel, tantôt recueil de remarquables aquarelles, la rencontre d’Alessandro avec cette culture en pleine hybridation sous l’influence d’un missionnaire, à la recherche de ces anent qui semblent avoir disparu.

Le dessin alterne entre simples croquis de situation et magnifiques lavis, avant que le récit, parfois léger et souvent drôle, accessible à tous et passionnant par son sérieux, ne rencontre enfin la couleur.

Un remarquable récit d’un brillant ethnologue, raconté avec humour et illustré avec talent, préfacé par son maître Philippe Descola.

LG

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?