Arcurial met en vente la mythique couverture de " Tintin et le lotus bleu"

16 juillet 2020 3 commentaires

HERGÉ. On le sait, le père de Tintin est l’un des auteurs les plus prisés des collectionneurs, et chaque dessin original du maître mis en vente part à prix d’or. Mais peu de lots, aussi précieux soient-ils, sont aussi exceptionnel que le dernier présenté par Arcturial : il s’agit rien de moins qu’une des versions qu’a réalisées l’auteur pour la couverture initiale du Lotus bleu.

L’image, redécouverte après plus de 80 ans, est mythique. Elle a été dessinée par Hergé en 1936. Tintin est caché dans un grand vase Ming face à une tapisserie décorée d’un dragon rouge à quatre doigts illuminé par un lampion. La version est différente de celle de l’édition originale. Rare gouache en couleur directe, elle sera exposée à Monaco, Bruxelles, et chez Artcurial fin octobre pendant le Festival International d’Art contemproain (FIAC), avant sa mise en vente le 21 novembre à Paris

Estimé entre deux et trois millions d’euros, ce dessin est bien évidemment une pièce de musée. Qui peut se le permettre ? Sans doute pas celui d’Angoulême. Un grand collectionneur qui pourrait être George Lucas, qui projette d’ouvrir un musée d’art en Californie ou alors un riche magnat chinois, pays où cet épisode de Tintin fait l’objet d’un culte tout particulier.

JBDP + DP

Arcurial met en vente la mythique couverture de " Tintin et le lotus bleu"

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • C’est tout de même dommage qu’un site spécialisé et plutôt bien informé reprenne sans sourciller le discours marketing de la salle de ventes ! Les bons connaisseurs savent que cette belle illustration servit en 1981 à une sérigraphie éditée par Casterman à l’occasion du retour de Tchang à Bruxelles. En 1989 le même dessin fut montré lors de la plus belle exposition sur le créateur de Tintin montée par Sterckx et Peeters à Ixelles, Angoulême et Paris, « Hergé,dessinateur ». Enfin, le projet de couverture a été reproduit dans la « Chronologie d’Hergé » de Goddin. J’ai donc bientôt « septante ans, comme vous dîtes, et j’ai vu au moins trois fois cette image prétendument disparue depuis quatre-vingts ans !

    Répondre à ce message

    • Répondu par jeanphi le 19 juillet à  15:58 :

      Merci Jacques pour ce rappel, ça c’est de l’info !

      Répondre à ce message

    • Répondu par Etienne POLLET le 13 août à  15:21 :

      Nul ne peut rivaliser avec Jacques Langlois en matière de tintinophilie.
      Sa démonstration est lumineuse et imparable.
      Bravo Jacques

      Répondre à ce message