Au Congo et au Cameroun, la BD a aussi droit de cité

3 décembre 2019 0 commentaire

Alors que s’achève le 10e MboaBD Festival au Cameroun qui a vu invités cette année les scénaristes Thomas Cadène et Joseph Safieddine et l’auteur suisse Alex Baladi et où l’on retrouve les talentueux Georges Pondy, Cédric Minlo, Darius Dada, le groupe Zebra et Hugues Bertrand Biboum, aidés cette année par l’Institut Français et par l’Ambassade de Suisse, s’ouvre à Brazzavile le « Bilili BD Festival ». « Bilili » signifie « dessins » ou « images » en lingala, l’idiome local.

C’est un festival international, qui a lieu chaque année en début décembre, dédié à la célébration de la créativité graphique et la valorisation des auteurs de bande dessinée au Congo-Brazzaville qui réunit les principaux acteurs créatifs et les promoteurs culturels locaux et internationaux autour de la bande dessinée.

Au Congo et au Cameroun, la BD a aussi droit de cité

C’est le programme habituel d’un festival : Master Classes, conférences, débats, expositions, interventions scolaires, projections de films d’animation, concerts & karaoké dessinés. L’approche est autant patrimoniale que ludique. Cet événement est coproduit par Elyon’s, l’auteure de série BD “la Vie d’ Ebène Duta” et l’Institut Français du Congo à Brazzaville.

Le Ministre Français de la Culture a décidé que 2020 serait l’année de la BD en France. Par ailleurs, la même année a lieu Africa 2020, une bonne occasion pour faire converger les forces en faveur de la BD vers un continent qui n’attend qu’elle.

DP

Voir en ligne : LE PROGRAMME DU FESTIVAL BILILI 2019

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?