Accusé de soutenir les manifestants hongkongais, DC Comics retire un visuel de "Dark Knight Returns : The Golden Child"

2 décembre 2019 0 commentaire

Masquée, toute de noir vêtue, une jeune femme s’apprête à lancer un cocktail Molotov. Derrière elle est écrit "The Future is Young" (L’Avenir est à la jeunesse). Il s’agit d’un visuel promotionnel de Dark Knight Returns : The Golden Child écrit par Frank Miller et dessiné par Rafael Grampa. La jeune femme est Carrie Kelley qui, après avoir revêtu la défroque de Robin dans l’incontournable The Dark Knight Returns porte désormais la cape de Batwoman.

Seulement voilà : des internautes chinois ont vu dans cette image une allusion et un soutien et aux manifestants pro-démocratie de Hong Kong, dont l’imagerie se rapproche en effet de ce visuel, certains iront même jusqu’à dire que le "Golden" du titre est une référence à la "révolution des parapluies" de 2014 aussi nommée "mouvement du ruban jaune".

La dernière vague de manifestations ayant démarré en mars 2019, il est facile de déduire que les auteurs travaillaient sur leur récit bien avant les événements de ces dernières semaines. Par ailleurs, la révolte et la lutte contre un système établi - avec l’aide de la jeunesse - ont toujours été au centre de la saga du Batman de Miller. Ces accusations sont donc plutôt infondées et quand bien même elles le seraient, rien n’empêche de marquer sa solidarité avec les manifestations en cours.

Accusé de soutenir les manifestants hongkongais, DC Comics retire un visuel de "Dark Knight Returns : The Golden Child"
Le visuel de la discorde.
© DC Comics

Bien que les réseaux sociaux occidentaux (Facebook, Twitter, Instagram...) soient interdits en Chine, l’image a rapidement circulé sur les réseaux de l’Empire du milieu que sont Weibo et WeChat. On pouvait y lire des commentaires appelant à boycotter DC Comics : « Est-ce que Hong Kong devient réellement Gotham City ?, pouvant-on lire dans les commentaires, Mais les émeutiers de Hong Kong ne sont pas Batman. Ils sont plutôt les criminels de Gotham City. »

Pragmatique, DC Comics a donc préféré censurer ce visuel pour ne pas froisser son public chinois qui représente un marché plutôt lucratif.

Mais cette décision aura valu à l’éditeur new-yorkais une vague de critiques assez massive, reprochant notamment son auto-censure injustifiée mais surtout très complaisante envers les autorités chinoises. Ironie du sort, c’est presque au même moment que le gouvernement américain, en pleine guerre commerciale avec le régime du président chinois Xi Jinping, annonce soutenir les manifestants pro-démocratie.

Après l’affaire du Bat-Chibre et la censure d’une bande dessinée parodiant Jésus, DC semble s’habituer à l’auto-censure et cela en devient inquiétant. L’affaire est en tout cas contreproductive : l’image de Batman est devenue le symbole-même de la révolution hongkongaise.

Douce ironie : la figure du Joker, personnage-phare de DC Comics, est aujourd’hui reprise -comme le masque d’Anonymous- dans de nombreuses manifestations à travers le monde, du Liban au Chili en passant par... Hong Kong !

Pour Rafael Grampa, dessinateur de Dark Knight Returns : The Golden Child, c’est une situation surréaliste.

VS

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?