Décès de Laurence Harlé

6 juin 2005 0 commentaire

Décès de Laurence Harlé Nous apprenons avec peine le décès de Laurence Harlé, le 4 juin dernier.

Née le 15 avril 1949 à Paris, elle passe son enfance à Bordeaux avant de créer en 1973, avec le dessinateur Michel Blanc-Dumont, la série Jonathan Cartland, un western qui révolutionne ce genre dans la bande dessinée et qui influence même l’indéboulonnable Blueberry de Jean-Michel Charlier et Jean Giraud.

Cette passionnée de cinéma mettait en scène un trappeur sensible, en proie au doute et qui appréciait la culture indienne, au point de prendre épouse parmi les Peaux-Rouges. Mal lui en prit : sa femme fut assassinée. Cette BD fut une des premières à porter sur le western un regard d’historien auquel le dessin précis de Blanc-Dumont apportait rigueur et véracité. Malgré de nombreux prix, notamment à Angoulême et à Hyères, la série n’arriva pas à s’imposer et prit fin, après la parution du dixième album, les Repères du Diable. Les éditions Dargaud la rééditent actuellement sous la forme d’une intégrale.

Laurence était également journaliste pour différents supports, notamment le Panorama de France Culture, et avait également écrit en 1981 une histoire de l’armée des Etats-Unis, « La Cavalerie Américaine », illustrée par Jean Marcelin. Elle écrivait également pour le cinéma et la télévision.

Narratrice minutieuse, elle savait faire partager sa passion avec une sensibilité et une érudition sans égales. Elle nous manquera beaucoup.

NA & DP

Photo : DR © Dargaud

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?