Face à la crise sanitaire, la Foire du livre de Bruxelles s’adapte aux circonstances

12 janvier 2021 0 commentaire

ÉVÉNEMENT. Pourquoi on n’est pas surpris ? Après le Salon du livre de Paris, après Japan Expo, après la Foire du Livre de Francfort, après le Festival d’Angoulême, c’est au tour de la Foire du livre de Bruxelles de se « réinventer » selon la formule consacrée. Comme pour Angoulême, autour de deux temps forts.

Un premier évènement, du 22 au 26 Février aura lieu, exclusivement en ligne, sera adressé aux professionnels de l’édition et consistera en une série de conférences et de discussions autour de trois grands axes significatifs : les assises européennes du livre, lesquelles évoqueront la crise sanitaire ; la journée de la traduction ; et un colloque universitaire intitulé « Lire et faire lire » qui évoquera le lien entre la lecture et l’éducation, notamment chez les plus jeunes.

Le second événement aura lieu du 22 au 26 Mai 2021. Il sera cette fois ouvert au public dans une forme qui reste à définir. Face à cette situation critique, le comité d’organisation de la Foire souhaite « réinventer joyeusement sa façon de programmer un événement littéraire, et tisser de nouveaux liens avec le public, les éditeurs, les auteurs, les libraires, les bibliothécaires, et d’autres opérateurs. »

Il n’y a pas le choix de toute façon.

FRsl + DP

Face à la crise sanitaire, la Foire du livre de Bruxelles s'adapte aux circonstances
Photo DR - Foire du livre de Bruxelles.

Voir en ligne : Pour en savoir plus sur la Foire du livre de Bruxelles

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?