François Schuiten à La Défense.

7 janvier 2021 5 commentaires

ARCHITECTURE. François Schuiten a toujours eu de profondes affinités avec l’architecture, cela se ressent dans son oeuvre dessinée mais également de façon beaucoup plus concrète lorsqu’il est missionné pour concevoir et scénographier des lieux.

Après la station de métro des Arts et Métiers sur la ligne ③ à Paris, l’ornement du toit de la maison de Jules Verne à Amiens, ou l’aménagement de la maison Autrique à Bruxelles, François Schuiten vient de remporter un concours avec un partenaire architecte Nicolas Adam afin de réinventer le "Centre des nouvelles industries et technologies (CNIT)" situé à Puteaux, juste à La Défense, lequel accueillera bientôt une nouvelle gare.

L’objectif des deux comparses est donc de réussir à donner une identité à cette immense surface. Partie intégrante de cette infrastructure : le CNIT Forest, sera un lieu unique visant a proposer une expérience immersive au sein d’une forêt numérique.

Pour reprendre les mots du dessinateur : « Le concept de CNIT Forest a été inspiré par le CNIT lui-même. Pour créer notre forêt lumineuse, nous nous sommes inspirés de la forme incurvée et allongée du CNIT, qui rappelle le monde naturel. [...] Nous avons voulu inviter les visiteurs dans un espace enchanteur : un bosquet forestier souterrain  »

Un projet original et ambitieux aux accents écologiques qui n’est pas sans rappeler les univers végétaux des albums (Carapaces, Les Terres creuses, Nogenon...) que François Schuiten réalisait jadis avec son frère Luc, lui architecte.

FRsl

François Schuiten à La Défense.

Illustration pour le CNIT Forest

- Le site Altaplana pour en savoir plus sur le travail de François Schuiten

- Un dossier détaillant d’avantage le projet CNIT Forest

- La page consacrée au CNIT sur le site de La Défense

Photo en médaillon : Altaplana 25

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • C’est beau, subtil, élégant comme toujours avec François Schuiten mais ce n’est pas de l’Architecture pure et dure avec un grand A. C’est de l’architecture intérieure, de la scénographie, de la déco.
    Il n’y a pas beaucoup d’auteurs et de dessinateurs de bandes dessinées qui s’intéressent vraiment à l’architecture. Françiois Schuitten est l’un des rares. Essayez de parler d’architecture contemporaine (Peter Zumthor, Tadao Andō, Mario Botta, Rem Koolhaas…) avec des auteurs, des éditeurs, des critiques de BD, vous allez immédiatement vous sentir très seul. Pour la plupart, le monde s’est arrêté avec Le Corbusier, Ludwig Mies Van der Rohe, Frank Lloyd Wright…
    Pourtant, l’Architecture peut aider à penser et réinventer l’architecture de la planche et du récit en bande dessinée.

    Répondre à ce message

    • Répondu par RDevelder le 15 janvier à  11:10 :

      Vous êtes d’un pédant mon gars !!! Vous ne devez pas parler avec beaucoup d’auteurs de BD, ils sont plus cultivés que vous ne semblez le croire.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 15 janvier à  15:23 :

        Quand je parle avec des auteurs de BD, en général, je m’ennuie.

        Répondre à ce message

        • Répondu par RDevelder le 15 janvier à  21:48 :

          Alors ne leur parlez pas, car vu votre prose, il y a des chances qu’ils s’ennuient aussi.

          Répondre à ce message

    • Répondu le 15 janvier à  21:42 :

      Ouais, et si ça se trouve, Mario Botta n’a jamais ouvert un Chris Ware, un Schrauwen, un Gerner, Debeurme ou je ne sais quel Clowes ou Tony Millionaire ( la liste est infinie...)

      Et ça se prétend contemporain !
      tsss

      C’est idiot !

      Répondre à ce message