L’affaire « Tintin Au Congo » fait grimper les ventes de l’album.

28 septembre 2007 4 commentaires Nos dossiers

Le PDG de Casterman, Louis Delas, s’exprime dans les colonnes du site du Nouvel Observateur au sujet de l’affaire « Tintin au Congo ». L’éditeur ne souhaite pas prendre de décision précipitée : « Casterman n’est pas le seul concerné par l’affaire : les ayants droits d’Hergé ont eux aussi leur mot à dire. Pour l’instant, on discute mais ce qui est certain c’est qu’il est hors de question de retirer l’album de la vente. »

Il dit comprendre les personnes qui sont heurtées par la vision du Congo qu’avait Hergé dans les années 1930 . Il constate au passage que : « De la série, c’est même le titre qui marche le mieux ! C’est un très bon Tintin, il faut le dire. Rien qu’en France, il s’en vend 40.000 chaque année. Et la polémique est en train de faire grimper les ventes encore plus ».

Nous n’en sommes pas plus étonnés.

NA

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • « De la série, c’est même le titre qui marche le mieux ! C’est un très bon Tintin, il faut le dire.>

    Ah bon ? Moi je croyais que c’était l’un des pires. Sans revenir sur l’aspect "y’a bon bwana colonisateur !", il me semble que l’album a été écrit à la petite semaine, sans fil directeur autre que la livraison hebdo au Petit Vingtième. Aucun personnage secondaire important(Hergé n’a pas encore créé la Ligue des Comparses Importants !!), humour douteux et idéologie pur jus années trente.

    De quoi s’étonner que cet album se vende bien, il y en a tant d’autres aventures tintinesques plus sympathiques !!°)

    Répondre à ce message

    • Répondu par Louis Maxone le 29 septembre 2007 à  10:39 :

      Je ne suis pas surpris que la polémique relance les ventes de l’album. Mais moi non plus, je ne l’aime pas beaucoup. Je trouve l’intrigue bien faible et l’album assez ennuyeux. Cela dit, je précise que je suis un admirateur de l’oeuvre d’Hergé.

      Répondre à ce message

    • Répondu par mmarvin le 29 septembre 2007 à  13:13 :

      Les bonnes ventes de l’album doivent sans doute en partie à la publicité qui y est faite... En dénonçant comme un idiot une bd des années 30 avec sa vision forcément passéiste, ce pauvre étudiant n’aura réussi qu’a attiser la curiosité.
      j’espère qu’il en tirera la leçon mais j’en doute...

      Répondre à ce message

      • Répondu par spirou69007 le 29 septembre 2007 à  19:10 :

        Je suis d’accord avec vous.Est-il bien intelligent de revenir sur la mentalité d’une époque sans prendre aucun recul historique ? Dans ce cas là, on peut attaquer et condamner toute forme d’"esprit "anterieur.Une grande partie du passé est condanmable en regard de notre mentalité actuelle.Je ne cite pas d’exemples, ils sont innombrables.
        Relisez "coke en stock" . Hergé y dénonce l’esclavage contemporain. A-t’il disparu ?

        Répondre à ce message