La bande dessinée, à quoi ça rime ?

18 mai 2007 2 commentaires

Non, ce n’est pas le sujet de la prochaine université d’été d’Angoulême organisée par le CNBDI, mais cela aurait pu être le titre d’un recueil de poèmes, Cent ans et plus de bandes dessinées, dont l’auteur est l’historien et spécialiste de la bande dessinée Jan Baetens, un volume publié par les Impressions nouvelles.

Ces « vers et poèmes » sont consacrés aux grandes figures de la bande dessinée, de Rodolphe Töpffer à Lewis Trondheim, en passant par Aurélia Aurita ou David B, Herriman ou Milton Caniff, Fabrice Neaud et même Jean-Christophe Menu.

On vous en livre un extrait, consacré à E-P. Jacobs :

En vrai Belge tu as de ton pays beaucoup
Ignoré : tes héros sont anglais ou indiens,
Tes policiers français, tes décors égyptiens
Et pour pseudonyme tu as choisi
De réduire ton nom à deux initiales, des
Croches, presque un soupir, pas de quoi faire un tout.

DP

Voir en ligne : LE SITE DES IMPRESSIONS NOUVELLES

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • La bande dessinée, à quoi ça rime ?
    19 mai 2007 00:32, par Jérôme

    Bravo à Jan Baetans pour cette publication qui sort des sentiers battus. Le choix de George Herriman semble couler de source, tant il est vrai que son univers se prête à l’écriture poétique.

    Merci à Actua BD pour cette information, même si le passage cité du poème de Baetans est un peu court.

    Publier des poèmes sur les auteurs de bande dessinée, c’est aussi la voie que s’est fixée depuis un an l’association ZORGLANGUE, avec des textes en hommage à Franquin, Tillieux, Jidéhem, Hausman, Macherot, Delporte et bien d’autres, et des illustrations inédites de Paape, Jidéhem, Wasterlain, Walthéry, Frank, etc. A noter que cette association s’apprête à publier un texte inédit de Jean-Pierre Verheggen. Initiative originale et pleine de fraîcheur à même de satisfaire les amateurs de ces deux genres particulier : poésie et bande dessinée. A découvrir en écrivant à zorglangue@voila.fr.
    "Eviv al eiséop !"

    Voir en ligne : ZORGLANGUE : tirés à part n° signés, hommages, ex-libris, nouveautés !

    Répondre à ce message

    • Répondu par ZORGLANGUE le 26 mai 2007 à  20:11 :

      L’noitaicossa EUGNALGROZ ednammocer tnemeviv al erutcel ed tec egarvuo ed Naj Sneteab.

      Z.

      Répondre à ce message