Lecture en confinement #37 : "Panthère" - Par Brecht Evens - Actes Sud BD

22 avril 2020 0 commentaire Albums
🛒 Acheter

CONFINEMENT. Le bilan de la pandémie de coronavirus a dépassé les 20 000 décès en France et approche des 200 000 dans le monde. Mais le confinement est loin de faire l’unanimité et a même déclenché, chez les conservateurs nord-américains, une vague de manifestations qui risque fort de participer à l’aggravation de la situation aux États-Unis. Il n’est pourtant pas impossible que ce type d’épisode se reproduise au cours du XXIe siècle...

Brecht Evens n’a pas quarante ans et a déjà reçu deux Prix à Angoulême, en 2011 pour Les Noceurs (Actes Sud BD, 2010) et en 2019 pour Les Rigoles (Actes Sud BD, 2018). Sa virtuosité graphique est presque unanimement louée. C’est un peu moins le cas pour ses histoires. Certains, qui ne doivent pas exactement connaître son œuvre, déplorent trop de légèreté et un atavisme pour des populations qualifiées par les mêmes de « bobos » - terme qui est passé rapidement de l’analyse sociologique à l’invective systématiquement disqualifiante.

Dans Panthère, paru une première fois en 2014 et réédité en 2019, récompensé au Québec en 2015 et en Allemagne en 2016, pas de fête. Mais une petite fille perdue et une panthère roublarde et troublante. Christine vit seule avec son père. Sa mère, dont elle n’a guère de souvenir, a disparu - on ne sait si elle est vivante ou non - du jour au lendemain. Son chat Patchouli, en très mauvaise santé, a dû être euthanasié. Des deuils certes de nature différente, mais qui se font terriblement écho et obligent la fillette à se construire elle-même des repères.

Lecture en confinement #37 : "Panthère" - Par Brecht Evens - Actes Sud BD
Panthère © Brecht Evens / Actes Sud BD 2014

Sort alors d’un tiroir de la commode de sa chambre une panthère. Fantasque, charmeuse, changeante, elle attire immédiatement Christine, qui acquiert là une nouvelle motivation dans sa vie quotidienne. Compagnie secrète et exotique, cette panthère bavarde et vantarde se veut amicale. Chaleureuse - un peu trop d’ailleurs - et envoûtante, elle s’avère en fait ambiguë. Et apporte avec elle un cortège véritablement cauchemardesque...

Il ne faut pas se fier, dans Panthère, à la beauté des couleurs, à la finesse des dessins, à la variété des compositions. Les quelques pages en noir et blanc révèlent la nature profonde du récit : sombre, menaçant, angoissant. Ce personnage de panthère, dont on ne sait s’il sort d’un monde fantastique parallèle au nôtre ou de l’imagination de Christine, porte en lui tous les dangers qu’en grandissant l’enfant risque de devoir affronter. Et les drôles qui glissent dans son sillage ne le sont pas tellement. La violence qui les motivent a de quoi effrayer.

La panthère a mille visages. Son aspect change sans cesse. Brecht Evens fait danser ses crayons pour traduire dans la forme de l’animal ses propos, ses émotions et ses sentiments. Nous n’avons pas vérifié, mais il y a fort à parier qu’elle n’a pas deux fois le même pelage. Le procédé n’est pas seulement un tour de force : il révèle la dimension fuyante du personnage. Ses motivations restent obscures mais ne semblent pas très honnêtes...

Le récit se prête finalement à de multiples interprétations. Beaux et mauvais songes de Christine, compensation de la solitude et de la perte des êtres aimés ou métaphore de la malveillance voire des crimes dont elle pourrait être l’objet ? Il n’est pas forcément utile de trancher entre ses pistes pour apprécier Panthère. La toute fin donne quoi qu’il en soit un peu d’espoir : la résilience est toujours possible.

FH

Panthère © Brecht Evens / Actes Sud BD 2014
Panthère © Brecht Evens / Actes Sud BD 2014
Panthère © Brecht Evens / Actes Sud BD 2014

Panthères - Par Brecht Evens - Actes Sud BD - édition originale : Panter, Oogachtend, 2014 - 23 x 28 cm - 126 pages couleurs - couverture cartonnée - ISBN 9782330036805 - parution le 5 novembre 2014 (nouvelle édition augmentée en octobre 2019).

Consulter le site de l’auteur.

À lire : Brecht Evens & Stéphane Beaujean, « Brecht Evens : Panthère », Kaboom, n° 6,‎ août-octobre 2014, p. 96-98.

Lire également sur ActuaBD :
- La Galerie Martel offre ses cimaises au dessinateur flamand Brecht Evens
- Brecht Evens : un magicien en transparences au Musée de Bastia

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD