N’embrassez pas qui vous voulez - Par Marzera Sowa & Sandrine Revel - Dupuis

1er octobre 2012 4 commentaires

Dans la Pologne communiste des années 50, revoir pour la troisième fois un film de propagande présentant Staline comme un Dieu vivant n’a rien d’étonnant. Pour Viktor, tenter d’embrasser Agata devient un objectif bien plus tentant. Mais l’institutrice veille, et la séance arrêtée, le jeune garçon doit rendre des comptes au responsable local du parti. Qui lui parle illico de son père, dans le collimateur pour ses écrits poétiques bien suspects...

Un dessin délicieux de finesse et de charme, des couleurs sombres superbement orchestrées (Sandrine Revel) : sur la forme, ce joli roman graphique suscite l’adhésion. Dommage que le scénario étire une intrigue relativement limitée sur près de 100 pages.

Mais Sowa choisit de rester à hauteur d’enfant pour garder une grande accessibilité à son propos. Tant pis pour l’approfondissement politique...
N'embrassez pas qui vous voulez - Par Marzera Sowa & Sandrine Revel - Dupuis

DT

Commander ce livre chez Amazon
Commander ce livre à la FNAC

lire la chronique de Marzi, tome 6, de la même scénariste

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • merci d’avoir joint un document à votre article, le livre est si sombre que l’on perd toute énergie à essayer de la lire... Bravo l’équipe de fabrication chez Dupuis !

    Répondre à ce message

    • Répondu par ed. Dupuis le 3 octobre 2012 à  12:22 :

      Nous (auteurs comme éditeur) déplorons la qualité du premier tirage, suite à une succession de problèmes techniques. Heureusement cette très belle histoire a été bien reçue et fort bien accueillie par les lecteurs et les libraires, malgré ce souci d’impression. Nous avons donc aussitôt lancé une réédition qui sera en librairie dans quelques semaines.

      Répondre à ce message

      • Répondu par OW le 3 octobre 2012 à  22:26 :

        Quand un tirage est complètement raté, on le met à la poubelle et on ré-imprime. On attend pas que les gens aient acheté ce tirage horrible pour lancer une réédition.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 4 octobre 2012 à  23:41 :

          Vous connaissez bien mal (pas du tout en fait) les rouages de l’édition pour venir avec ce commentaire cynique. Dupuis vient de faire son mea-culpa, toute activité humaine comporte une certaine portion de hasard et d’aléas. C’est bien qu’ils l’admettent, au minimum. On essaye pas de vous rouler gros malin, y’a eu erreur !

          Répondre à ce message