Nous, les Bidochon

7 novembre 2020 0 commentaire

INDÉMODABLE. Binet vieillit-il ? Quand on relit ces pages parues dans Fluide Glacial, datant pour certaines de plus de 30 ans, on peut se dire qu’il échappe à une certaine obsolescence. Pourquoi ? Parce son dessin est synthétique et va à l’essentiel et parce qu’il a créé un archétype : le Français moyen à béret basque et en charentaises.

L’humour vieillit mal, d’ordinaire. Quand on consulte les caricatures du XIXe siècle et du début XXe, on est souvent frappé par leur caractère cryptique. C’est que l’on reconnaît difficilement à un siècle de distance les figures qui y sont représentées, la saveur de la représentation d’un ventre rebondi ou d’une paire de rouflaquettes qui devaient sans doute se faire étouffer de rire les lecteurs de l’époque.

L’humour aussi vieillit. Aujourd’hui que nous sommes habitués à la férocité d’un Wolinski, d’un Reiser, d’un Willem, d’un Charb ou d’un Riss, les cocus de Jean Bellus, humoriste estimable, ou les truculences du génial Dubout, nous arrachent, il faut bien en convenir, à peine un sourire. Certains poètes passent les années sans trop de dommage parce qu’il y a chez eux une grande part d’empathie et de tendresse, d’humanité en quelque sorte : on peut citer Sempé, Pétillon ou Cabu.

Binet en fait partie. Déjà, un peu comme Riad Sattouf avec Pascal Brutal ou avec La Vie secrète des jeunes, il a réussi à forger un archétype, une figure littéraire, immédiatement identifiable : celle du Français moyen butant quotidiennement contre les affres de la modernité.

Le couple Bidochon, tout en viande dans un monde qui se véganise, se cogne à l’administration, aux arcanes consuméristes du supermarché, aux règlements de concours, aux impôts, à l’informatique balbutiante, aux péages d’autoroute et cette faune qui les peuple : les flics. Aux programmes TV, comme spectateurs comme participants, sans parler du quotidien du couple, huis clos paroxystique, et le couple Bidochon, comme on sait, c’est pas rien !

La surprise, c’est que rien n’a vieilli, sauf que l’on a du mal à distinguer si cette permanence vient de la connerie humaine toujours inépuisable ou de la pertinence du regard de celui qui, depuis des décennies maintenant, l’observe pour nous. Mystère non résolu.

DP

Binet & Les Bidochon - intégrale volume 3 - tomes 09 à 12 – Par Binet – Ed. Fluide Glacial – 29,90€

Acheter cet album sur BD Fugue, FNAC, Amazon

Nous, les Bidochon
Les Bidochon, l’intégrale vol.3 - Par Binet
© Fluide Glacial

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?