Réédition d’Epoxy, le chef d’oeuvre de Paul Cuvelier et Jean Van Hamme

17 novembre 2009 6 commentaires Albums

Venant à point pour le Sacre de Jean Van Hamme à Reims, s’ajoutant à la multitude de nouveautés du scénariste en cette fin d’année, les éditions du Lombard publient une édition en noir et blanc d’Epoxy, la bande dessinée de Paul Cuvelier dont les originaux sont actuellement exposés à Bozar à Bruxelles [1] , alors servi par un scénariste débutant nommé... Jean Van Hamme dont c’est alors le premier scénario.

La première édition de cette bande dessinée est parue dans une somptueuse édition en bichromie chez le fameux éditeur Éric Losfeld en avril 1968. Elle avait connu plusieurs rééditions successivement chez Marcus (1981) en grand format noir et blanc, chez Claude Lefrancq / Hélyode en 1997, avec des couleurs de François Craenhals et un dossier inédit de 16 pages inséré avec plein de documents inédits, signé Numa Sadoul. Enfin, au Lombard en 2003, avec des couleurs de Bertrand Denoulet.

Paul Cuvelier avait demandé à Jean Van Hamme de lui écrire un récit lui permettant de dessiner librement des corps féminins.

Démarrant de nos jours, la jeune Epoxy se retrouve soudain transportée dans l’Olympe où elle découvre les mille et uns plaisirs des dieux, déesses et des demi-dieux, de Hercule aux Amazones. Pour le jeune scénariste, c’est un coup de maître : pour Paul Cuvelier une masterpiece qui n’a pas pris une ride.

NA + DP

Commander l’album chez Amazon ou à la FNAC

[1L’exposition Sexties, présentant les œuvres de Cuvelier, Crepax, Forest et Peelaert, a lieu jusqu’au 3 janvier 2010 aux Bozar de Bruxelles.

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
6 Messages :
  • excellente nouvelle !!! cela fera oublier les couleurs horribles de la dernière édition, j’aurais aimé toutefois qu’on réédite la version originale avec des couleurs limitées au corps humain.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 17 novembre 2009 à  22:46 :

      Il s’agit d’une oeuvre essentielle, le premier scénario de Monsieur Van Hamme, mais aussi la première BD érotique adulte d’un auteur (Cuvelier) qui travaillait depuis vingt ans pour la presse enfantine (Tintin de Hergé). C’est surtout cela qu’il faut saluer !!

      Répondre à ce message

    • Répondu par Gilles Ratier le 25 novembre 2009 à  07:37 :

      Juste un petit mot pour vous signaler une toute petite erreur dans l’article. La précédente réédition d’"Epoxy" au Lombard (avec les couleurs de Denoulet) date de 2003 et non de 1993 ! Enfin, pour ceux que cela intéresse, je vous donne le lien sur un article récent que je viens de pondre sur le sujet : http://www.bdzoom.com/spip.php?article4051
      La bise et l’amitié
      Gilles Ratier

      Répondre à ce message

      • Répondu par Nicolas Anspach le 25 novembre 2009 à  09:21 :

        Merci Gilles, c’est corrigé.

        Répondre à ce message

  • Excusez-moi d’apporter un bémol à votre enthousiasme.. j’ai acheté en 85 (hier donc) l’édition Blue circle grand format, ayant toujours été fan de Cuvelier... aujourd’hui, ce livre me tombe des mains, le dessin est d’une lourdeur qui me trouble...
    Pour moi, Cuvelier (en dehors de ses toiles), c’est Corentin..

    Répondre à ce message

    • Répondu par PPV le 19 novembre 2009 à  07:57 :

      "lourdeur" ? vous êtes sur que nous parlons du même album ? La bichromie donnait un caractère plus sensuel à l’édition chez Losfeld, j’aurais préféré que l’on réédite celui-là, le N&B convient à mon bonheur. Je peux imaginer que certaines pages soient moins réussies que d’autres, de là à parler de lourdeur... Comme d’habitude, les gouts et les couleurs... et la sensibilité n’est pas une notion universelle non plus.

      Répondre à ce message