Rencontre avec la Nouvelle bande dessinée israélienne à Paris et à Angoulême

22 janvier 2015 1 commentaire

Rencontre avec la Nouvelle bande dessinée israélienne à Paris et à AngoulêmeAvant leur passage à Angoulême, les auteurs israéliens de BD Gilad Seliktar ("Tsav 8" chez Cà & Là), Asaf & Tomer Hanuka ("Le Divin" chez Dargaud scénarisé par Boaz Lavie, KO à Tel Aviv chez Steinkis pour Asaf), seront présents à Paris, à Angoulême, à Besançon et à Bruxelles.

- Le moment fort est la conférence sur La Nouvelle BD israélienne au Centre Alliance Edmond-J.Safra à Paris le mercredi 28 janvier prochain.

Né en 1974, Asaf Hanuka habite Tel Aviv (Israël). Il a fait ses études de bande dessinée en France, à Émile Cohl à Lyon, contrairement à son frère jumeau Tomer (voir plus bas) qui a étudié à la School of Visual Arts de New York. Asaf a déjà publié plusieurs albums, notamment Carton Jaune avec Didier Daeninckx (EP Productions) ou encore Pizzeria Kamikaze avec le romancier israélien Edgar Keret chez Actes Sud (nominé aux Eisner Awards en 2007). Avec son frère Tomer, il a participé au film, nominé aux Oscars, Valse avec Bachir de David Polonsky dans le dessin des séquences oniriques. Il est aussi un illustrateur de renommée internationale travaillant pour Rolling Stone, Fortune, New York Times, Time, Wall Street Journal, Forbes, Newsweek... Marié à l’illustratrice Hilit Shefer, il enseigne l’illustration et la bande dessinée. Son album "KO à Tel Aviv" aux éditions Steinkis nominé à Angoulême 2015.

Il publie ces jours-ci Le Divin avec Tomer Hanuka et Boaz Lavie aux éditions Dargaud (nous vous en reparlons très prochainement). Né comme son frère jumeau en 1974, Tomer Hanuka est un dessinateur réputé auteur de bon nombre de couvertures de livre, d’illustrations pour la presse magazine et de travaux pour le secteur de l’animation. Il a été plusieurs fois récompensé par la Médaille d’or de la Society of Illustrators et de la Society of Publication Designers. Avec son frère Asaf, ils ont créé en commun la BD Bipolar (2000-2005) nominée aux Ignatz Awards et aux Eisner Awards, les plus hautes distinctions américaines pour la bande dessinée. Illustrateur prolifique, ses travaux ont été réunis dans un Artbook nommé Overkill (2012).

Le Divin est un récit âpre où Mark, un technicien en explosifs est muté à Eden, un bled situé au milieu de nulle part au Texas. Cette perspective ne l’enchante pas, car sa femme vient de tomber enceinte. Sous la pression d’un ami, il accepte une dernière mission très bien payée pour la CIA. C’est dans ses cordes : il s’agit de poser une bombe dans un tunnel... Mais sur le chemin de retour, il recueille un enfant blessé par une mine et décide de le ramener chez ses parents. Mais bientôt, il est capturé par le frère jumeau du gamin, chef d’une armée d’enfants-soldats au pouvoir fantastique qui se fait appeler "Le Divin". Inspirée de personnages réels, cette fiction de Boaz Lavie interroge la question du bien et du mal quand elle est confrontée à la réalité de la guerre et à la nature humaine. Le graphisme novateur des frères Hanuka donne à cette fable moderne les atours d’un conte fantastique d’une puissance et d’une étrangeté sans égales.

Gilad Seliktar, né en 1977 à Rehovot, en Israël, est illustrateur et auteur de bandes dessinées. Il a illustré de nombreux livres pour la jeunesse et son travail apparaît régulièrement dans les principaux journaux et magazines israéliens, ainsi que dans des anthologies du monde entier. Gilad est l’auteur du roman graphique Pour qui te prends-tu  ? (2005), des Démons de Mongol (Atrabile, 2009) et le coauteur de Ferme 54 (çà et là, 2008) avec sa sœur, l’écrivaine Galit Seliktar. Ferme 54 a été publié en France, en Espagne, en Italie et aux États-Unis, a fait partie de la Sélection Officielle du festival d’Angoulême en 2009 et de la liste des meilleurs livres de 2009 établie par Publishers Weekly. Gilad vit en Israël avec sa femme, Adi, leur fils Yonathan et leur chien Bambi. Il enseigne à la Bezalel Academy of Art and Design, à Jérusalem. Il a publié en novembre dernier Tsav 8 aux éditions Çà & là.

Ces quatre auteurs : Asaf et Tomer Hanuka, Gilad Sheliktar, et Boaz Lavie seront présents dans un débat sur "La nouvelle bande dessinée israélienne" précédée d’une petite conférence de Didier Pasamonik  : "Introduction à l’histoire de la BD israélienne".

Une tournée de signatures et de rencontres est prévue :

Mercredi 28 janvier 2015

- Paris. Dédicace d’Asaf et Tomer Hanuka, ainsi que de Boaz Lavie et Gilad Seliktar à la librairie BDNet Bastille à partir de 16 heures. 26, rue de Charonne - 75011 Paris.

- Paris. « La nouvelle bande dessinée israélienne » au Centre Alliance Edmond-J.Safra à 20 heures. Conférence introductive de Didier Pasamonik. Rencontre avec d’Asaf et Tomer Hanuka, ainsi que de Boaz Lavie et Gilad Seliktar, suivie de signatures. Soirée animée par Jean-Claude Kuperminc, dans le cadre du cycle « BD et judaïsme, une nouvelle alliance ». Centre Alliance Edmond-J.Safra. 6 bis, rue Michel-Ange - 75016 Paris - Réservation obligatoire : maber@aiu.org – 01 55 74 79 10

Jeudi 29 janvier 2015

- Paris. Dédicace d’Asaf et Tomer Hanuka, ainsi que de Boaz Lavie à la librairie Super Héros à partir de 17 heures. 175, rue Saint-Martin - 75003 Paris

Vendredi 30 janvier 2015

- Angoulême. Dédicace Asaf Hanuka (stand Steinkis) de 13 à 16 heures.
- Angoulême. Dédicaces d’Asaf et Tomer Hanuka (Stand Dargaud) de 16 à 19 heures.

Samedi 31 janvier 2015

- Angoulême. Rencontre de la Sélection officielle avec Asaf Hanuka de 11 h 30 à 11 h 50.

- Angoulême. Conférence avec Asaf Hanuka et Riad Sattouf de 14 heures à 15 heures (forum du Nouveau Monde).

- Angoulême. Dédicace d’Asaf et Tomer Hanuka de 15 heures à 17 h 30 (stand Dargaud).

Dimanche 1er févier 2015

- Angoulême. Dédicace d’Asaf et Tomer Hanuka (stand Dargaud) de 13 heures à 16 heures.

Mardi 3 février 2015

- Paris. Rencontre-dédicace avec Gilad Seliktar au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme
71 rue du Temple, Paris 3e, à partir de 19h / réservations : tsav8@mahj.org

Mercredi 4 février 2015

- Besançon. Dédicace de Gilad Seliktar à la Librairie Mine de Rien -12 Rue François Louis Bersot, Besançon, de 14h30 à 19h

Jeudi 5 février

- Bruxelles. Dédicace de Gilad Seliktar à la Librairie Brüsel, boulevard Anspach, 100, Bruxelles, de 16h à 18h30.

DP

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • Le terme nouvelle bd israéleinne pose problème.
    Je m’explique.
    Assaf et Tomer Hanoukka publient essentiellement et tout d’abord hors d’Israël, en anglais et en français (+ traductions dans d’autres langues ) mais peu en Israël.

    Pour Gilad Seliktar, son" Tsav 8" était destiné directement à une maison d’édition française.Sa bd sort d(abord en français.Il s’en explique dans une interview sur une chaîne internationale basée en Israël.
    Ces auteurs (talentueux) sont bien israéliens,traitent de la réalité israélienne (sauf "le divin") mais cela en font-ils LA NOUVELLE BD israélienne, dès lors qu’ils ne créent pas leur bd dans leur langue, EN HEBREU et pour LE public israélien mais D’ABORD ET SURTOUT pour l’Europe et les Etats-Unis ?
    Je dirais qu’ils sont des auteurs de bd israéliens.

    A la grande différence de Rutu Modan et Yirmi Pinkus qui créent d’abord pour le public israélien, dans un hébreu très riche, avec un réel souci littéraire, avant -même que ces livres ne soient traduits dans d’autres langues.
    Cela fait toute la différence.Elle est de taille.

    Répondre à ce message