Vente millionaire pour Millon & Associés

2 avril 2009 2 commentaires Albums

Le mois passé, on vous avait signalé cette exceptionnelle vente aux enchères, organisée par la maison Millon & Associés. Cette dernière s’est déroulée comme convenu le samedi 21 mars et les 370 lots sont partis pour un montant atteignant 1,15 million d’euros, selon Skynet.be

Un bémol cependant : une planche originale du Sceptre d’Ottokar, l’une des pièces maîtresses de la vente, a été retirée, les enchères plafonnant à 115.000 euros sans atteindre son prix d’estimation de 130.000 euros. Les experts justifient ce retrait en considérant que cette planche exceptionnelle appartient au patrimoine majeur de la bande dessinée et ne méritait pas d’être sacrifiée.

Mise à part cette exception, les autres lots signés Hergé et d’autres grands noms de la bande dessinée se sont bien vendus (50.000 pour une planche de Gaston Lagaffe de Franquin, voire 5.250 euros pour une dédicace d’Hergé au stylo.

Si la bande dessinée semble constituer une valeur-refuge pour les collectionneurs et amateurs, il ui reste cependant à hiérarchiser ses valeurs.

OW

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Vente millionaire pour Millon & Associés
    3 avril 2009 11:34, par Bob l’éclair

    Oh bah oui, 115.000 euros pour une vieille feuille de papier déja utilisée (pleine d’encre)et jaunie, c’est pas assez.

    On ne va quand même pas brader de la papeterie ainsi.

    J’ai l’impression qu’ils ont oublié que le marché c’est la loi de l’offre et de la demande, si cette page a plafonné à 115 000€, c’est qu’elle ne vaut pas plus actuellement (et que c’est déja une somme exceptionnelle).

    Répondre à ce message

    • Répondu le 3 avril 2009 à  21:12 :

      Il serait même plus honnête d’avouer qu’il n’y a pas eu d’enchères sur cette planche d’Hergé ! en effet, avec une "estimation" à 130.000 euros, on peut se dire que le prix de réserve (le prix minimum souhaité par le vendeur) était de 120.000 euros. Dans des cas pareils, le commissaire-priseur monte lui-même les enchères jusqu’au pas d’enchères en dessous du prix de réserve pour ferrer un éventuel acheteur. Ce qui, pour cette pièce-ci, n’a pas fonctionné, la salle et les téléphone sont restés muets. la plupart des connaisseurs disaient que c’est une planche peu intéressante, les experts de la vente diront que c’est la crise ! Sachez aussi qu’il fallait ajouter 25% de frais à l’adjudication, ce qui pour un achat de 120.000 euros, aurait porté la facture totale à 150.000 euros ! Et le vendeur aurait eu le montant de l’adjudication moins 10-15% de frais, soit un montant entre 102 et 108 mille euros. Il est donc finalement plus intéressant de faire une transaction directe avec le vendeur plutôt que d’engraisser les marchands experts !

      Répondre à ce message