Wolinski, Cabu, Charb, Tignous, Honoré et Bernard Maris vont bien : les attentats, c’était une blague !

1er avril 2015 69 commentaires

Ils ont attendu le 1er avril pour se déclarer. On vient d’apprendre que Wolinski, Cabu, Charb, Tignous, Honoré et Bernard Maris sont bien vivants. Ils sont planqués quelque part en Irak. "C’est un complot que nous avons monté avec Daech pour prouver que les Islamistes, eux aussi, avaient de l’humour, dit Charb. Quand on a vu la gueule enfarinée du président et de tous ses copains défiler place de la République, il faut dire que c’était fendard !" "Les cloches de Notre-Dame, les petits règlements de compte de Delfeil de Ton, le Pape qui dit Je Suis Charlie !, c’était énorme, qu’est-ce qu’on a rigolé ! s’esclaffe Wolinski. Le pompon, c’était ce "Prix Charlie" d’Angoulême décerné à... Charlie, ah la crise de rire !" "C’était beauf à voir  !" rebondit Cabu. "Bon maintenant, Malka, grouille-toi de faire les comptes, dit Bernard Maris, l’économiste de la bande, va falloir voir comment on se répartit le magot !"
Vraiment, cette bande de Charlie Hebdo, ils sont irrécupérables ! Et on s’étonne après que les gens votent pour Le Pen...

DP

Wolinski, Cabu, Charb, Tignous, Honoré et Bernard Maris vont bien : les attentats, c'était une blague !

IL N’EST PAS FRAIS MON POISSON ?

Évidemment, certains d’entre vous ont senti l’odeur de la marée en lisant la date du jour : rien de tout cela n’est vrai. Que les malheureuses victimes de notre plaisanterie nous pardonnent, ce n’était qu’un poisson d’avril...

Pour ceux qui n’ont pas apprécié, ce n’est pas grave : ils peuvent continuer à acheter Charlie Hebdo chaque semaine, le vénérer agenouillés entre deux cierges, faire brûler de l’encens devant leur image votive, en n’oubliant pas d’orienter le tapis de prière vers le 11e arrondissement de Paris. Le bon goût et la décence que vous représentez sans conteste, à vous lire, a toujours tellement bien convenu aux bigots, toujours prompts à faire la morale et à lancer anathèmes et fatwas. On a les lecteurs que l’on mérite, même ceux-là.

Photos : DR

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
69 Messages :
  • Non seulement, vos poissons d’avril sont de moins en moins drôles d’année en année, mais en plus ils commencent à être de très mauvais goût.

    Répondre à ce message

    • Répondu par mmarvinbear le 2 avril 2015 à  10:27 :

      Mauvais gout, mais dans l’esprit Charlie !

      Connaissant les convictions des victimes, c’est clairement ce qu’ils auraient pensé de la chose s’ils avaient pu commenté leurs propres funérailles : les cloches, elles ne sont pas qu’à Notre-Dame !

      Répondre à ce message

  • J’en ai une bien bonne aussi : votre grand-mère décédée n’est pas morte, elle voulait juste vous faire une blague.

    Répondre à ce message

  • Franchement naze comme poisson d’avril ! Et encore je reste poli.

    Répondre à ce message

  • Et foutre la paix au famille c’est possible ? Bande d’odieux personnages.

    Répondre à ce message

  • Oui un commentaire : c’est juste un peu trop tôt pour déconner là-dessus comme vous le faîtes. Et pas très drôle en plus.

    Répondre à ce message

  • Je trouve ça du plus mauvais goût et, à votre place, j’aurais vraiment honte de moi.

    Répondre à ce message

  • Peut-on rire de tout ?
    1er avril 2015 18:50, par ingrid

    Non. Bien trop fait. Un massacre si récent... Comment pouvez-vous ?

    Répondre à ce message

  • Vous trouvez ça drôle ? Je ne sais pas comment vous faites pour en rire..

    Répondre à ce message

  • Retirez ce truc idiot. Non seulement ce n’est pas drôle, mais c’est indécent et stupide

    Répondre à ce message

  • C’est sûr qu’on n’arrive toujours pas à réaliser, mais pour les morts, les survivants, les proches, ce n’est pas une "blague", même un 1er avril...

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 2 avril 2015 à  07:44 :

      Je comprends votre circonspection, mais c’est quoi la limite du deuil ? A quoi sert le deuil ?, à nous et aux familles ?

      Ne croyez-vos pas que le vrai traumatisme, c’est plutôt le meurtre de ces artistes ? Croyez-vous que je ne les ai pas connus, appréciés, embrassés même ?

      Vous avez lu (je le sais, je connais votre remarquable site "Faits d’Images"), les articles que nous avons écrits à chaud, au moment du premier procès, des attentats, rappelant à chaque fois les fondamentaux de la caricature, de ce qu’est Charlie Hebdo. Croyez-vous que ces bonnes âmes les aient lu ?

      N’êtes-vous pas dégoûté par la fausse empathie, les récupérations les plus énormes, les plus indécentes et les plus stupides qui ont couru depuis ce drame ?

      Les 30 millions reçus par les mandataires de Charlie Hebdo ne posent-ils pas question ? Ne font-ils pas problème ? Cette générosité suscitée par Charlie n’est-elle pas finalement contre-productive ?

      Et puis l’humour-même, le travail fait par Charlie sur la liberté de ton contemporaine, n’est-il pas remis en question ?

      Ce débat devait-il échapper aux lecteurs (les moins cons) d’ActuaBD ? Nous pensons que non.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 2 avril 2015 à  08:24 :

        « Je comprends votre circonspection, mais c’est quoi la limite du deuil ? A quoi sert le deuil ?, à nous et aux familles ? »

        Je vous rappel que c’est un deuil national et même plus. À quoi sert-il ? À se recueillir, essayer de comprendre, relativiser. À quoi sert le deuil ? Cela dépend des individus, des croyances ou pas, des liens qu’ils entretenaient avec les disparus. Personne ne peut juger des sentiments d’un autre. Dans le cas de Charlie Hebdo, le lien que les français et le monde a avec les Droits de l’Homme, les Lumières, la Liberté d’expression. S’interroger sur tout ça, se dire qu’il y a là la remise en cause de ce qui semblait définitivement acquis.

        Ne croyez-vos pas que le vrai traumatisme, c’est plutôt le meurtre de ces artistes ? Croyez-vous que je ne les ai pas connus, appréciés, embrassés même ?

        « Vous avez lu (je le sais, je connais votre remarquable site "Faits d’Images"), les articles que nous avons écrits à chaud, au moment du premier procès, des attentats, rappelant à chaque fois les fondamentaux de la caricature, de ce qu’est Charlie Hebdo. Croyez-vous que ces bonnes âmes les aient lu ? »

        Vous n’en savez rien. Certaines, probablement. Pas toutes. Actua BD n’est pas le New-Yok Times non plus.

        « N’êtes-vous pas dégoûté par la fausse empathie, les récupérations les plus énormes, les plus indécentes et les plus stupides qui ont couru depuis ce drame ? »

        Oui et non. On ne peut pas demander à tous les êtres humains de réagir de la même manière face à un tel drame. Il y a de la fausse empathie de la part de certains politiciens et journalistes, mais on ne peut pas mettre tout le monde dans le même sac. Il y a des êtres spontanés et sincères qui ont exprimé leur douleur et leur désolation. Ils sont plus nombreux.

        Les 30 millions reçus par les mandataires de Charlie Hebdo ne posent-ils pas question ? Ne font-ils pas problème ? Cette générosité suscitée par Charlie n’est-elle pas finalement contre-productive ?

        « Et puis l’humour-même, le travail fait par Charlie sur la liberté de ton contemporaine, n’est-il pas remis en question ? »

        L’humour de Charlie est remis en question depuis le 11 septembre 2001. C’est fini le ton cynique, provocateur, les blagues en demi-teintes, faussement méchantes pour réveiller l’opinion. Dans une guerre, impossible d’être ambigu, il faut prendre parti. Et nous sommes en guerre, que nous le voulions ou pas. L’humour a changé de ton depuis 2001. Et si les ventes de Charlie baissaient c’est aussi parce que leur humour ne faisait plus écho.
        Vous devriez analyser pourquoi l’humour de votre jeunesse ne fonctionne plus. Pas parce que les gens sont devenus cons mais parce que le monde ne fonctionne plus pareil depuis le 11 septembre et l’humour aussi. Et l’attentat de Charlie Hebdo est plus qu’une piqûre de rappel, un degré de plus dans l’horreur. Ce terrorisme dit clairement : l’occident a inventé les Droits de l’Homme, nous on s’en fout, on ne respecte rien, on détruit même les œuvres, même les artistes et on hésite pas à se servir d’enfants pour faire exploser des bombes. Alors, comment vous faites pour rire de tout et n’importe quoi avec ça ? Vous ne pouvez pas dire "nous on s’en fout aussi !" parce que ce serait donner raison au pire.

        « Ce débat devait-il échapper aux lecteurs (les moins cons) d’ActuaBD ? Nous pensons que non. »

        Utiliser un poisson d’avril pour faire débat ? La bonne blague ! Pasamonik, vous vous croyez plus malin que le moins con de ses lecteurs, sans doute ?
        Vous aimez la polémique pour la polémique, dire le contraire, tout et n’importe quoi juste pour provoquer. C’est l’humour punk de votre génération. Mais c’est démodé. Il n’y a pas de débat possible avec les énergumènes comme vous parce que vous êtes trop convaincu d’avoir raison.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 2 avril 2015 à  11:40 :

          À se recueillir, essayer de comprendre, relativiser.

          Alors relativisez, au lieu de vous vautrer dans l’intolérance.

          Personne ne peut juger des sentiments d’un autre.

          Alors évitez de le faire. Soyez cohérent plutôt que d’allonger une litanie de définitions controuvées sans intérêt qui n’ont rien, qui plus est, à voir avec le débat.

          Actua BD n’est pas le New-Yok Times non plus.

          Ah tins, je ne m’en étais pas aperçu. LOL.

          On ne peut pas demander à tous les êtres humains de réagir de la même manière face à un tel drame. Il y a de la fausse empathie de la part de certains politiciens et journalistes, mais on ne peut pas mettre tout le monde dans le même sac. Il y a des êtres spontanés et sincères qui ont exprimé leur douleur et leur désolation. Ils sont plus nombreux.

          Vous parlez pour eux, quel confort, quelle représentativité !Votre opinion, ce de ne pas en avoir.

          L’humour de Charlie est remis en question depuis le 11 septembre 2001. C’est fini le ton cynique, provocateur, les blagues en demi-teintes, faussement méchantes pour réveiller l’opinion. Dans une guerre, impossible d’être ambigu, il faut prendre parti. Et nous sommes en guerre, que nous le voulions ou pas. L’humour a changé de ton depuis 2001. Et si les ventes de Charlie baissaient c’est aussi parce que leur humour ne faisait plus écho.
          Vous devriez analyser pourquoi l’humour de votre jeunesse ne fonctionne plus. Pas parce que les gens sont devenus cons mais parce que le monde ne fonctionne plus pareil depuis le 11 septembre et l’humour aussi. Et l’attentat de Charlie Hebdo est plus qu’une piqûre de rappel, un degré de plus dans l’horreur. Ce terrorisme dit clairement : l’occident a inventé les Droits de l’Homme, nous on s’en fout, on ne respecte rien, on détruit même les œuvres, même les artistes et on hésite pas à se servir d’enfants pour faire exploser des bombes. Alors, comment vous faites pour rire de tout et n’importe quoi avec ça ? Vous ne pouvez pas dire "nous on s’en fout aussi !" parce que ce serait donner raison au pire.

          CQFD. Vous n’avez rien à voir avec Charlie Hebdo. Eux avaient décidé de résister, pas vous. Lâcheté insigne.

          Utiliser un poisson d’avril pour faire débat ? La bonne blague ! Pasamonik, vous vous croyez plus malin que le moins con de ses lecteurs, sans doute ?

          Ben oui, mon blaireau, tout doit faire débat, y compris un poisson d’avril.

          Vous aimez la polémique pour la polémique, dire le contraire, tout et n’importe quoi juste pour provoquer. C’est l’humour punk de votre génération. Mais c’est démodé.

          Ah parce que l’humour est affaire de mode ? Vous m’en direz tant !

          Il n’y a pas de débat possible avec les énergumènes comme vous parce que vous êtes trop convaincu d’avoir raison.

          Vous avez raison :))))

          Répondre à ce message

      • Répondu par Jean Soleil le 2 avril 2015 à  10:11 :

        Ne peut-on pas à la fois condamner (ou au moins regretter) la récupération de ce drame et trouver ce papier de mauvais goût ? Sans pour autant se faire traiter de con...

        Répondre à ce message

  • Non mais sérieusement, c’est quoi votre putain de problème bande de fin de race ?! Vous avez vraiment réussi à croire qu’elle allait être drôle votre blague de merde ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 1er avril 2015 à  23:24 :

      "C’est dur d’être aimé par des cons" (Cabu)

      Répondre à ce message

      • Répondu par Polo le 1er avril 2015 à  23:30 :

        De pire en pire. Arrêtez les frais. AU MOINS, excusez-vous.

        Répondre à ce message

      • Répondu par Anthony le 2 avril 2015 à  00:29 :

        Vraiment ? Après une tellee honte il faut en plus oser traiter de con un lecteur ?
        Mais par pitié cachez vous et ne parlez plus.

        Répondre à ce message

      • Répondu par Dr.koto le 2 avril 2015 à  00:47 :

        Ça va pas Didier ?

        Répondre à ce message

        • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 2 avril 2015 à  07:23 :

          "Excusez-vous...", "Arrêtez de parler...", "Cachez-vous..." Exactement le discours des fous de Dieu qui ont intenté un procès, incendié et ensuite tué les membres de Charlie Hebdo. C’est vous qui devriez avoir honte.

          Je suis très content de montrer à quel point cette ambiance post-attentats est trempée d’hypocrisie, d’intolérance et d’obscurantisme. J’assume.

          Toutes ces insultes me remplissent de joie !

          Répondre à ce message

          • Répondu le 2 avril 2015 à  08:24 :

            "Toutes ces insultes me remplissent de joie !"

            Complètement maso. de mal en pis.consultez

            Répondre à ce message

      • Répondu par Michel Grant de Montréal le 2 avril 2015 à  18:39 :

        « C’est dur d’être aimé par des cons ! » Ce gag dénonçait superbement la connerie extrémiste.

        Mais là, qui peut en rire ? Vous avez fait un « gag » pour les islamistes ! : « Hein ? Quoi ? Ils sont vivants !? Que… oh ! Ah bon ! C’était un poisson ! Ouf ! Ha ! Ha ! Vous m’avez bien eu, j’ai cru un instant que le travail avait été mal fait ! »

        Ça ne dénonce rien, qu’un violent rappel de la réalité irréversible aux familles. Cabu se dit quelque part : « C’est dur d’être aimé par un con ! »

        C’est pas un hommage aux victimes, c’est un dommage. Aujourd’hui, je ne suis pas ActuaBD.

        Répondre à ce message

    • Répondu par coco le 2 avril 2015 à  09:01 :

      tartuffe de haut niveau

      Répondre à ce message

  • Je suis désolé mais c’est tellement gros qu’on ne peux que ne pas y croire et rigoler de tout ça, je vois ça comme un hommage à ces 6 personnes de talent, très beau poisson d’avril et le message les auraient fait rigoler.

    Ces 6 compères de la poilade ont plus d’humour et la culture du second degré que la plupart de ceux qui ont répondu très négativement à ce poisson d’avril n’ont pas.

    Et qu’on ne me dise pas que je manque de respect, c’est parce que je les appréciait, surtout Cabu dont j’ai toujours un pincement en pensant à lui, que je lis vos lignes et trouvant que vous leur rendait hommage. Bravo

    Répondre à ce message

    • Répondu le 2 avril 2015 à  07:33 :

      "le message les auraient fait rigoler"

      Vous croyez franchement qu’ils auraient rigolé de savoir qu’ils mourraient de manière aussi atroce ?
      Vous croyez franchement qu’ils ont rigolé une bonne dernière fois devant leurs assassins ?
      Vous croyez franchement qu’un humoriste se moque de tout même de sa propre mort ?
      Cessez d’être cons ! Ouvrez les yeux une seconde au lieu de vous croire spirituel ! Ce ne sont pas des personnages de bandes dessinées mais de VRAIES PERSONNES qui ont été assassinées !

      Répondre à ce message

      • Répondu par coco le 2 avril 2015 à  09:17 :

        Donc selon vous on ne devrait plus jamais faire de plaisanteries à propos ou incluant une personne décédé ? Merde alors, c’est vraiment l’esprit Charlie ça ! PS : Je pense qu’il faudrait aussi condamner Uderzo et Goscinny pour s’être moqué de Jules César, lui qui était une VRAIE PERSONNE et non pas un personnage de bandes dessinées !!!

        Répondre à ce message

      • Répondu par Laurent Colonnier le 3 avril 2015 à  05:45 :

        Vous croyez franchement qu’un humoriste se moque de tout même de sa propre mort ?

        Oui ! Par exemple Pierre Desproges qui avait lui-même rédigé la dépêche annonçant sa mort « Pierre Desproges est mort d’un cancer sans l’assistance du professeur Schwartzenberg ».

        Par crainte d’un procès son ami Jean-Louis Fournier la réécrit :« Pierre Desproges est mort d’un cancer. Étonnant, non ? »

        On savait rire en ce temps-là ma bonne dame, pas comme les commentateurs à la ramasse qui viennent exposer leur stupidité crasse par ici.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Cobb le 7 avril 2015 à  14:53 :

          Pierre Desproges n’a rien proposé du tout. C’est son épouse Helène qui avait eu l’idée de : « Pierre Desproges est mort d’un cancer sans l’assistance du professeur Schwartzenberg ».

          Répondre à ce message

          • Répondu par Oreste le 9 avril 2015 à  01:19 :

            Il ne faut pas prendre pour argent comptant tout ce que vous lisez sur Wikipedia.

            Répondre à ce message

            • Répondu par Cobb le 9 avril 2015 à  12:41 :

              Alors je ne demande qu’à avoir preuve du contraire...
              En attendant, Desproges a surtout dit ça : "Thierry Le Luron est mort. Coluche est mort. Jamais deux sans trois !"

              Répondre à ce message

  • Affligeants les commentaires, bande de culs coincés. Moi ça m’a fait sourire, et fait plaisir de repenser à ces collègues, en particulier (personnellement) à Tignous et Honoré.

    Répondre à ce message

  • N’empêche que ces cons, à leur époque... cette blague, ils l’auraient faite ! C’est même sûr !
    Alors faisez pas les prudes ! Et croyez pas que la vie c’est s’outrer pour un pet de mouche ! On est ici pour rire de tout ! Des morts, des atrocités et tutti quanti ! Et celui qui a vécu une vie de bon vivant, veut que l’on trinque à sa santé le jour de son départ !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Sopra74 le 2 avril 2015 à  09:53 :

      "On est ici pour rire de tout !"

      Ah bon ? Moi je pensais qu’il s’agissait surtout d’un site d’infos BD. Mais visiblement, je m’est trompé, comme dirait l’autre...

      Répondre à ce message

      • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 2 avril 2015 à  11:28 :

        Ah oui, vous vous êtes trompé. L’information, c’est aussi et avant tout une opinion.

        Répondre à ce message

  • Mais bordel, que ces commentaires sont affligeants !
    Je vous conseille une alimentation à base de fibres, ça vous débouchera un peu le trou d’balle.
    Vous avez un comportement de terroriste ! Toute cette haine pour un canular du premier avril ? Avec votre logique imaginez ce que doit ressentir un musulman quand on caricature son prophète !
    Mon dieu, j’ai honte pour ces pauvres victimes d’être suivies et aimés par des tartuffes dans votre genre.

    Répondre à ce message

  • Bravo Monsieur Pasamonik, votre poisson est dans le plus pur esprit "Charlie Hebdo" ! Je sais de quoi je parle j’ai lu et possède encore (impossible de m’en défaire) l’intégralité des numéros de la "première époque" (et quelle époque !!!) Quand à La deuxième, j’ai arrêté quand Siné a cessé d’y être, injustement éjecté. Mais quand je vois les posts incendiaires ci-dessus, j’hallucine ! Ils n’ont jamais ouvert un Charlie Hebdo de leur vie, ce n’est pas possible !!! Pire que des censeurs !

    Répondre à ce message

  • Ahah excellent !
    Si seulement ça pouvait être vrai !

    Répondre à ce message

  • Ils sont où les "Charlie" qui hurlaient il y a peu dans la rue qu’on devait rire de tout et ne se mettre aucune censure ? Encore des commentaires certifiés 100% hypocrisie. Vous faites honte à ceux que vous défendez, à croire que vous ne les connaissiez pas et que vous n’avez jamais lu un Charlie Hebdo, car c’est exactement leur humour et le genre de blague qu’ils balançaient toutes les semaines.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 2 avril 2015 à  11:53 :

      Eux, ils avaient du talent. C’est pour ça qu’on les aimait.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 2 avril 2015 à  12:04 :

      Exact, il suffit de se souvenir du numéro de Charlie spécial "Mort de Reiser" sorti en 1983, qui reprenait le dessin de l’auteur disparu sur la mort de Franco : "il va mieux, il est allé au cimetière à pied"

      Répondre à ce message

  • Oh oh ! les ayatollahs sont de sortie
    2 avril 2015 14:21, par Renaud

    Evidemment que la bande à Charlie aurait adoré ce poisson.
    Ceux qui crient au mauvais goût ont oublié que Charlie a été créé par Choron et Cavanna... qui auraient signé des deux mains ce poisson-là.
    M’enfin, comme dirait l’autre, je doute qu’un seul des abonnés à Charlie ne figure dans les cris d’orfraie (ou alors, vite, qu’ils se désabonnent !)

    Répondre à ce message

  • Tous les commentaires qui se drapent dans la morale, dans la soit-disant indécence, le deuil, la mémoire des victimes et des proches sont grotesques !! Avez-vous lu une seule fois Charlie Hebdo dans votre vie ??? Ils se sont foutu de la mort de De Gaulle, de Pompidou, ils ont rigolé du crash Rio-Paris, ils ont même rigolé de la mort de Reiser !! Aucune indécence, aucune limite, c’est ça l’humour Charlie, que ça vous plaise ou non ! Les morts de Charlie ne sont pas devenus des saints intouchables, des icônes devant lesquels il faudrait brûler des cierges pour l’éternité... Pfff, affligeant !

    Répondre à ce message

  • Charlie n°36 : "le pape aux violées en Bosnie : quand on vous enfile par un trou, tendez l’autre !"
    Charlie n°28 : "Paris Dakar. Début des épreuves africaines."
    Le dessin représente un hérisson au bord d’une route qui dit : "aux noirs de prendre la relève !"
    Charlie n°47 :" Alors Prost, quand est-ce que tu grilles dans ta bagnole comme une merguez ? Prends exemple sur les anciens" Suit un dessin représentant les têtes de Jim Clarck, François Cevert et gilles Villeneuve en trophées de chasse.
    Après ça, il y a des lecteurs qui s’offusquent d’un poisson d’avril plutôt drôle et certainement loin derrière l’humour trash de Charlie. Je rêve.

    Répondre à ce message

  • pourquoi c’est toujours les plus drôles qui partent en premier ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Richard Foin le 3 avril 2015 à  10:19 :

      Quand on est mort, c’est pour la vie ! (Francis Blanche)
      Rire de tout, bien sûr, la vie est trop courte pour la pleurer !

      Répondre à ce message

  • Il y a des poissons d’avril qui semblent mieux faire l’unanimité et certains gros poissons journalistiques s’y laissent prendre.Regardez la forme du rocher au fond de ce nouvel album de Luky Luke nommé La Traque :http://www.lefigaro.fr/bd/2015/04/02/03014-20150402ARTFIG00149-lucky-luke-encore-a-la-poursuite-des-dalton-dans-la-traque.php

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    En lisant votre poisson d’avril, j’ai d’abord été choqué, puis je me suis dit "non cela ferait marrer tous ces anars".
    Et après j’ai pensé aux autres victimes : Elsa Cayat pourquoi ne fait-elle pas partie de votre panel ? Et les autres victimes de ce jour et des jours suivants ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 5 avril 2015 à  10:28 :

      Et après j’ai pensé aux autres victimes : Elsa Cayat pourquoi ne fait-elle pas partie de votre panel ? Et les autres victimes de ce jour et des jours suivants ?

      Parce que vous êtes sur un site où le dessin prime, pas un site d’info générale. Vous êtes bien obligé de prendre un point de vue quand vous vous adressez à une communauté comme celle-là.

      Je ne m’attendais pas à être compris de tous, notamment sur l’usage de l’humour d’une manière générale et dans ce cas en particulier. Mais l’ampleur du débat qui en a découlé est absolument passionnant, vous ne trouvez pas ?

      Vous-même, vous débarquez sans doute par hasard sur ce site -ce sont les merveilleux effets des réseaux sociaux- mais avez vous lu les nombreux articles que nous avons écrits sur Charlie depuis dix ans ? Connaissez-vous ActuaBD.com et son rapport à Charlie ?

      Donc oui, Elsa Cayat et les victimes de l’Hyper Casher méritent un hommage. Mais n’a-t-il pas été fait le 11 janvier ? Une simple blague potache d’un goût douteux suffit-il à le renverser ? Votre désarroi, votre compassion, votre tristesse, vos convictions sont-ils si fragiles ?

      Ce qui est arrivé aux victimes du terrorisme en janvier nous a pourtant enseigné combien le manque d’humour peut être assassin. Et certains participants de ce forum en ont singulièrement manqué.

      Ce que nous enseigne Charlie depuis plusieurs années porte sur la responsabilité de l’humour. Ce poisson d’Avril a-t-il été irresponsable ? Sans aucun doute. C’est pourquoi il doit être lu avec le débat (si l’on peut le qualifier ainsi) qui l’accompagne.

      Croyez-vous que nous n’y avions pas pensé en l’écrivant ? Les crétins appellent cela une polémique, nous pensons que tous les sujets peuvent être abordés, y compris sous l’angle de l’humour.

      Nous y reviendrons d’ailleurs.

      Répondre à ce message

      • Répondu par ecureuil le 5 avril 2015 à  23:47 :

        Je ne débarque pas par hasard sur votre site, je le fréquente de nombreuses fois par semaine depuis des années. Je suis content de l’attention portée à ma réaction et de la réponse faite.

        Répondre à ce message

  • Merci Didier ! Moi j’ai bien aimé ton poisson. Ceux qui déversent sur toi leur fiel à cause de cette brève peuvent bien arborer leur pins Je suis machin, ils ne comprennent rien à Charlie et ils assassinent encore un peu plus oncle Bernard, Honoré et les autres à chaque mot qu’ils prononcent. Je pleure sur vous, très chers morts. Et je pleure aussi sur nous, qui n’avons plus personne pour fermer le claque-merde de ceux qui se croient vous. Ah, si Charb était encore parmi nous, nul doute qu’il écrirait une "Fatwa" là-dessus. Revenez, les gars, vous me manquez tellement !

    Répondre à ce message

  • Ce poisson d’avril est effectivement avarié : de très mauvais goût, et même pas drôle non plus.
    Cela dit, voir que les lecteurs qui râlent sont illico traités d’intolérants et de bigots est autrement plus consternant. De bêtise.
    On ressent une envie d’en découdre avec des ennemis imaginaires et l’impression tenace que c’était prévu dès la mise en ligne de cet "article". C’est juste à côté de la plaque.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Laurent Colonnier le 6 avril 2015 à  00:54 :

      Tiens ! Un con de plus ! On n’en avait pas fini...

      Répondre à ce message

      • Répondu par Firenze le 6 avril 2015 à  10:15 :

        Ce Qu’il Fallait Démontrer

        Répondre à ce message

        • Répondu par AlainR le 6 avril 2015 à  23:23 :

          Non content d’insulter la mémoire des dessinateurs morts vous insultez les vivants, belle mentalité Firenze.

          Répondre à ce message

  • Je ne voulais pas me mêler de ce débat, Didier, et pour tout dire ton poisson d’avril m’a paru plutôt risqué. Mais le concert de grenouilles de bénitier que tu as fait se lever m’oblige à te soutenir. J’ai lu ce fil. C’est hallucinant qu’au nom de la bande de Charlie, la vieille bande d’Hara-Kiri, de Choron, Cavanna, Reiser, Gébé, Wolin, Cabu et tous les autres, on voie déferler ce tsunami de connerie et d’infâme pudibonderie. La confusion qui règne est la même qui permet à un malfaiteur notoire de passer dans les médias pour un candidat plausible à la présidence, à une bande de fascistes népotistes de se présenter sous des atours de la respectabilité républicaine, à des dictateurs de venir pleurnicher sur la mort de libertaires enragés. Le monde va mal. Notre pays va mal. Il est temps de réagir. De ne plus se taire. Un nouveau puritanisme, stupide, aveugle, malsain à l’extrême, est en train de s’abattre sur nous. Tout ce qui l’oblige à se démasquer, à montrer sa vilaine figure, est bon à prendre. Tu as tendu le miroir. Ne les laissons pas le casser.

    À l’instant · J’aime

    Répondre à ce message

  • MOI PERSO J ADORE BIEN TROUVE ils ont dû en rire !POINT BARRE

    Répondre à ce message