Carton plein pour la Fête de la BD de Bruxelles 2014

8 septembre 2014 2 commentaires
Carton plein pour la Fête de la BD de Bruxelles 2014
La Fête de la BD a accueilli la première édition du Festival Spirou.
Photo : Christian Missia Dio

Les autorités bruxelloises se félicitent du bilan de la 5e édition de la Fête de la BD. L’évènement a attiré plus de cent mille personnes durant ce premier week-end de septembre. La manifestation avait choisi comme emblème le cow-boy Lucky Luke. Bon choix : elle a fait carton plein.

De fait, les différents lieux de la manifestation ne désemplissaient pas. Que ce soit l’exposition Tardi à Bozar, sur la Place des Palais où défilaient les automobiles vintage du Journal Tintin, les conférences, les concerts et les dédicaces sous les bulles, la Balloon’s Day Parade, les ateliers, tout était ce week-end blindé de monde.

Il est vrai que la présence de la manifestation dans le Parc de Bruxelles, au cœur de la ville face au Palais Royal et un temps clément ce week-end ont puissamment favorisé cette affluence. La centaine d’auteurs invités a fait le reste...

Le public se partageait entre des Bruxellois en famille, traditionnellement très attachés à la BD, des touristes étrangers (on les sait très nombreux dans la capitale de l’Europe) et les chasseurs de dédicaces habituels. L’atmosphère de ce festival gratuit était sympathique et bon enfant.

Le teasing de l’exposition Nat Neujean au Musée Hergé de Louvain La Neuve a eu beaucoup de succès, de même que la boutique Tintin qui y était attachée.
Photo : Christian Missia Dio
Carine de Brab sur le stand de l’Atelier 24
Photo : Christian Missia Dio
La Balloon’s Day Parade
Photo : Christian Missia Dio
Le dessinateur Barly Baruti ("Madame Livingstone", chez Glénat) et le bloggeur Jean-Jacques Procureur
Photo : Christian Missia Dio
Médor proteste : on lui avait dit qu’il y aurait un temps de chien ce week-end : tout faux.
photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Le fait le plus marquant de cette édition est la présence du 1er Festival Spirou pour lequel toute l’équipe de Dupuis s’était déplacée pour l’occasion.

Conférences, animations, activités pour enfants, signatures... C’était un festival dans le festival et ce secteur de la manifestation était un des plus courus. Tous les visiteurs recevaient le fameux calot rouge et le conservaient en sortant, on en a vu jusqu’à la Grand-Place de Bruxelles !

La réussite patente de cette première action pose questions : la verra-t-on dans d’autres festivals à l’avenir, à l’image des rendez-vous itinérants du 75e anniversaire ? Ou cette "fête dans la fête" restera fidèle à la manifestation bruxelloise ? l’avenir le dira.

La Turquie invitée d’honneur cette année dans le cadre des 50 ans de l’immigration turque en Belgique a suscité une exposition, Comics alla Turca (réédition de celle que l’on a vue cet été à la Maison du Patrimoine et des Traditions à Bruxelles), des conférences et des rencontres et un concert dessin-danse où les dessinateurs Younn Locard, Eugenio Nittolo et Ismaïl Dogan interprétaient graphiquement le chant du musicien turc Harun Özdemir tandis que le danseur et chorégraphe Selim Aydogdu multipliait les figures de son côté. Un spectacle fascinant chaleureusement applaudi.

Autre succès : la farandole des voitures du Journal Tintin. Fanny et Nick Rodwell étaient présents pour l’accueillir. Parmi les participants venus avec leur voiture, un certain Ever Meulen dans son Oldsmobile vert foncé.

CMD + DP

Photo : Christian Missia Dio.
La Fabrique des fanzines était présente : découvertes permanentes.
photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)
Le Moof, le musée bruxellois de la figurine, était également présent avec un stand dédié aux super-héros et aux jeux vidéo. Succès garanti !
photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)
Dans l’exposition Comics alla Turca, le dessinateur Eugenio Nittolo (La Camaraderie) diffusait ses fanzines et distribuait gratuitement une petite sérigraphie aux visiteurs.
photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)
L’Exposition Comics alla Turca revisitait les représentations et les stéréotypes à propos des Turcs dans la BD franco-belge.
photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)
L’un des nombreux capitaines Haddock, dans sa Triumph blanche.
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
2 Messages :